Agression Rwandaise dans l'Est de la RDC : reproché pour son choix de la force de l'EAC, Félix Tshisekedi opte enfin pour la brigade “offensive” de la SADC !

Catégorie
Image
Le chef de l'État Félix Tshisekedi lors d'une interview avec la presse internationale [Photo d'illustration]
Le chef de l'État Félix Tshisekedi lors d'une interview avec la presse internationale [Photo d'illustration]

Par CP

D'après le site d'information Ngoma.info, média très proche de la présidence de la République, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, va se rendre, après Windhoek en Namibie, à Gaberrone, capitale du Botswana et siège de la SADC

De ce sommet de Windhoek, il a été décidé de l'envoi dans quelques jours, d'une brigade des soldats des pays membres de cette organisation de l'Afrique Australe. Cette brigade va s'ajouter aux forces angolaises qui sont, déjà, à l'Est de la RDC. 

La question est de savoir, comment va se passer la cohabitation entre la brigade de la sadc et les forces de l'EAC. Une chose est sûre, le mandat de la brigade de la sadc va être offensif par rapport aux pays amis de l'EAC ayant seulement un rôle d'une force-tampon. 

Avec cette évolution, la situation va être en faveur de Kinshasa et par ricochet les jours de l'Eac sont comptés surtout que leur présence n'a pas satisfait l'ensemble de la communauté congolaise, qui ne demande que leur départ. 

Avec ce succès, personne ne va condamner le chef de l'État congolais qui remue ciel et terre pour le retour de la paix dans toute la partie orientale de la République Démocratique du Congo. 

Il sied de souligner que son passage officiel au Botswana va prendre quelques jours. Entre autres programmes prévus, c'est la visite du siège de la SADC au cœur de la capitale botswanaise.

Étiquettes
Lundi 8 mai 2023 - 16:30