Coopération bilatérale : la RDC et l'Angola réfléchissent sur l'exploitation pétrolière dans la zone d'intérêt commun

Catégorie
Image
Le ministre Didier Budimbu lors d'une visite d'inspection
Le ministre Didier Budimbu lors d'une visite d'inspection

Par Serge Mavungu

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, séjourne à Luanda, depuis le mercredi 21 septembre 2021 pour prendre part à la réunion bilatérale regroupant les représentants de l'exécutif angolais sur la Zic (Zone d'intérêt commun).

En tête des représentants locaux, le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo et des experts en la matière.

L'hôte de cette rencontre, à en croire une dépêche de la Cellule de communication des Hydrocarbures, a dressé une rétrospective rappelant la trame des questions abordées lors de la dernière réunion bilatérale qui s'est tenue le 26 novembre 2020. Il y avait notamment quelques points à savoir, remettre aux Chefs d'État respectifs les conclusions de la dernière rencontre, avant de proposer au plus haut niveau de deux pays le développement d'une feuille de route pour le projet commun et enfin une recommandation d'un mécanisme conjoint de commercialisation des produits pétroliers pour combattre la contrebande.

Après ce rappel, le ministre angolais des Ressources minérales, du Pétrole a montré la volonté de son gouvernement à faire avancer les questions demeurées en suspens. 

Pour sa part, le ministre Didier Budimbu a fait part de fermes intentions de la RDC à poursuivre les discussions sur la Zic. Mieux encore, il a sollicité l'appui de l'Angola dans le lancement à venir des appels d'offres de blocs pétroliers de la RDC et de l'Angola

Après avoir passé en revue les différents sujets ayant dominé les travaux, il a été convenu, de commun accord par les chefs respectifs des deux délégations, de mettre en place deux commissions techniques.

Il s'agit d'une commission sur la Zic et une autre sur la commercialisation pétrolière, qui ont sans plus attendre, commencé à se pencher sur les deux questions essentielles.

Il est à noter que la délégation du ministre est composée du ministre provincial des Infrastructures; du secrétaire général des Hydrocarbures; du directeur général de Sonahydroc ainsi que des experts du domaine (Présidence de la République et Primature).

Par Serge Mavungu

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, séjourne à Luanda, depuis le mercredi 21 septembre 2021 pour prendre part à la réunion bilatérale regroupant les représentants de l'exécutif angolais sur la Zic (Zone d'intérêt commun).

En tête des représentants locaux, le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo et des experts en la matière.

L'hôte de cette rencontre, à en croire une dépêche de la Cellule de communication des Hydrocarbures, a dressé une rétrospective rappelant la trame des questions abordées lors de la dernière réunion bilatérale qui s'est tenue le 26 novembre 2020. Il y avait notamment quelques points à savoir, remettre aux Chefs d'État respectifs les conclusions de la dernière rencontre, avant de proposer au plus haut niveau de deux pays le développement d'une feuille de route pour le projet commun et enfin une recommandation d'un mécanisme conjoint de commercialisation des produits pétroliers pour combattre la contrebande.

Après ce rappel, le ministre angolais des Ressources minérales, du Pétrole a montré la volonté de son gouvernement à faire avancer les questions demeurées en suspens. 

Pour sa part, le ministre Didier Budimbu a fait part de fermes intentions de la RDC à poursuivre les discussions sur la Zic. Mieux encore, il a sollicité l'appui de l'Angola dans le lancement à venir des appels d'offres de blocs pétroliers de la RDC et de l'Angola

Après avoir passé en revue les différents sujets ayant dominé les travaux, il a été convenu, de commun accord par les chefs respectifs des deux délégations, de mettre en place deux commissions techniques.

Il s'agit d'une commission sur la Zic et une autre sur la commercialisation pétrolière, qui ont sans plus attendre, commencé à se pencher sur les deux questions essentielles.

Il est à noter que la délégation du ministre est composée du ministre provincial des Infrastructures; du secrétaire général des Hydrocarbures; du directeur général de Sonahydroc ainsi que des experts du domaine (Présidence de la République et Primature).