Économie : le VPM Vital Kamerhe honore la promesse du gouvernement congolais sur le paiement des pertes des sociétés pétrolières

Catégorie
Image
Le VPM de l'économie Vital Kamerhe transmettant l'arrêté interministériel auprès du ministre des finances, Nicolas Kazadi
Le VPM de l'économie Vital Kamerhe transmettant l'arrêté interministériel auprès du ministre des finances, Nicolas Kazadi

 Par Fadi Lendo

Le gouvernement congolais a signé un arrêté interministériel qui fixe les mécanismes de mobilisation des fonds destinés au paiement des pertes et manque à gagner aux sociétés pétrolièresCet arrêté interministériel a été signé par le Vice -premier ministre , ministre de l'économie nationale Vital Kamerhe, le ministre des finances Nicolas Kazadi ainsi que celui des hydrocarbures Didier Bidimbu.

Il faut noter que cet arrêté vient apaisé les sociétés pétrolières qui craignaient une asphyxie par l'absence des moyens concernant l'approvisionnement continu du carburant , particulièrement dans la zone Ouest comprenant notamment la capitale congolaise, Kinshasa.

Le VPM Vital Kamerhe a expliqué qu'il s'agira de liquider la totalité de ce que le gouvernement doit aux sociétés pétrolières. Le premier paiement va se faire dans les trois prochains jours et sera complété par un deuxième paiement qui se fera par les banques dans dix ou quinze jours, a-t-il ajouté.

" Le remboursement se fera par l'argent généré à la suite des structures de prix du stock deux. Il n'y a donc plus à craindre la rupture du stock dans nos stations", a-t-il fait savoir.

Le directeur général de la société pétrolière ENGEN RDC et président du Groupe Professionnel des Distributeurs des Produits Pétroliers ( GPDPP) Charles Nikobanza , louant pour sa part l'action du gouvernement congolais, il a déclaré que depuis l'avènement du VPM Vital Kamerhe à la tête de l'économie , il a toujours honoré toutes ses paroles et ses promesses sans aucune exception.

" Les sociétés pétrolières étaient au bord de la faillite et voilà aujourd'hui, le gouvernement s'engage à nous payer ce qu'il nous doit. Ceci va nous permettre de souffler de nouveau et d'honorer tous nos engagements auprès de nos fournisseurs", a-t-il dit.

Pour rappel, cette mesure rentre dans le cadre de la concrétisation du montage financier décidé entre le gouvernement , les sociétés pétrolières et les banques commerciales pour matérialiser l'engagement pris par le gouvernement le 31 décembre 2022. Lequel engagement qui consistait pour le gouvernement congolais à prendre en charge une bonne partie du coût du litre de carburant à la pompe pour préserver le pouvoir d'achat des consommateurs. 

Pour la ville -province de Kinshasa, à titre illustratif, le gouvernement va ajouter 1200 CDF sur les 2995 CDF que paye les congolais pour chaque litre de carburant à la pompe, dans le but de maintenir les prix d'autres produits et services susceptibles de subir les répercussions du coût du carburant.

Dimanche 6 août 2023 - 15:56