RDC : " l’infraction d’offenses envers le Chef de l’Etat est anachronique dans une société d’Etat de droit", répond Me Georges Kapiamba au Procureur général

Catégorie
Image
Audience solennelle de la rentrée judiciaire exercice 2022-2023, samedi 15 octobre
Audience solennelle de la rentrée judiciaire exercice 2022-2023, samedi 15 octobre

Par la rédaction

Me Georges Kapiamba digère mal la position du procureur général près la cour de cassation sur la révision à la hausse du taux des peines des infractions  d'offense au chef de l'État. Le coordonateur national de l'association congolaise pour l'accès à la justice estime que cette notion est anachronique dans une société d'État de droit

" L’infraction d’offenses envers le Chef de l’Etat est anachronique dans une société d’Etat de droit démocratique. Nous demandons au Gouvernement d’envisager le dépôt au Parlement d’un projet de loi portant son abrogation du code pénal", fait-il remarquer.

Signalons que dans sa mercuriale, ce samedi 15 octobre, au cours de l'audience solennelle de la rentrée judiciaire exercice 2022-2023, 
le PG a également plaidé pour la révision à la hausse du taux des peines des infractions relatives à la propagation des faux bruits et d'incitation à la haine tribale.