Affaire Mwangachuchu : un collectif de mouvements citoyens du Nord-Kivu n'est pas concerné par la demande de liberté provisoire initiée ( Déclaration)

Catégorie
Image
Le député Edouard Mwangatchutchu devant la haute cour militaire en tenue de prisonniers.
Le député Edouard Mwangatchutchu devant la haute cour militaire en tenue de prisonniers.

Par Prosper Buhuru

Le collectif des mouvements citoyens du Nord-Kivu se dit non concerné par la récente déclaration de certains mouvements citoyens et organisations non gouvernementales sollicitant une liberté provisoire du député national Édouard Mwangachuchu pour des raisons sanitaires.

Ces mouvements citoyens l'ont dit dans une déclaration rendue publique, lundi 20 mars, à Goma. Dans leur note, selon les auteurs, les personnes non identifiées ayant demandé la mise en liberté provisoire du député Mwangachuchu seraient manipulées pour faciliter ce dernier de s'échapper des mains de la justice congolaise.

En outre, les membres de ces mouvements citoyens expriment leur satisfaction fave à la Cour Militaire qui a refusé la liberté provisoire du prévenu.

«Nous saluons la motivation de l'arrêt avant dire droit de la haute Cour Militaire, refusant les demandes de la mise en liberté provisoire et résidence surveillée du prévenu tant que la Haute Cour Militaire n'a pas encore abordé le fons de cette affaire que plusieurs citoyens attendent impatiemment» peut-on lire dans la déclaration.

Toutefois, les activistes de ces organisations rappellent à la communauté nationale et internationale que le procès d'Édouard Mwangachuchu aura un caractère pédagogique étant donné que les ennemis de la République Démocratique du Congo opèrent avec la complicité des fils égarés du pays «qui ont accepté de trahir la nation» pour des intérêts égoïstes.

Étiquettes
Mardi 21 mars 2023 - 09:51