RDC-Espt: Comment le clan Maker Mwangu, ex- ministre, caporalise et paralyse la Mutuelle de santé des enseignants (Mesp)

Catégorie
Image
Maker Mwangu Famba, ancien ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique
Maker Mwangu Famba, ancien ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique

Par Gabin K.

La Mutuelle de santé des enseignants serait-elle la propriété de la famille de l'ancien ministre Maker Mwangu? Le fait de sa longévité à la tête de l'actuel ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) lui donnerait-il le droit de disposer à sa guise de cette structure au service des enseignants? 

En effet, sous le règne de ce Kabiliste pur-sang, il a été initié la Mutuelle de santé des enseignants (MESP). Alors aux affaires, Maker Mwangu a eu toute la facilité du monde pour placer les membres de sa famille ainsi que certains de ses proches dans des postes stratégiques de gestion quotidienne de la MESP, a révélé une enquête menée par Opinion-info.cd.

"Il les a placés sans tenir compte des critères de sélection préalablement définis", a-t-on appris lors des investigations, de la part des personnes lésées par la manière dont l'ancien ministre a casé ses lieutenants, mais qui ont dû garder silence pour s'éviter des représailles.

Pour ces personnes, l'enquête menée par Opinion-info.cd a été une belle opportunité pour enfin délier leur langue pour, ont-elles dit, "devancer le ministre Tony Mwaba" dans sa "formidable démarche" de procéder à un état des lieux de la MESP, dont le déséquilibre dans la gestion de ses ressources financières a toujours été dénoncé par les syndicalistes. Un rééquilibrage des dépenses s'avère être un impératif. Tenez, les dépenses du régime (soins médicaux), selon des rapports consultés par Opinion-info.cd, sont de l'ordre de 30% contre 70% pour celles relatives au fonctionnement de la MESP.

En plus, il est ressorti de l'enquête qu'au moins 6 membres du clan Maker Mwangu occupent des postes stratégiques au sein de la MESP. Ils y ont formé un empire au point de passer pour des petits dieux intouchables, tempêtent certains agents de la Mutuelle.

Angel Mwangu, petite sœur biologique de Maker, c'est la "très puissante" de la MESP. Elle est la responsable de service de tarification. En plus d'une sœur, un frère: Mayele Lumpungu Isaac qui occupe le poste de conseiller financier alors que Freddy Bukasa Bukasa, beau-fils de Maker pour avoir épousé sa fille, est le Directeur administratif et financier de la Mutuelle.

Dans les finances trône Chira Elvis, filleul de l'ancien ministre de l'EPSP. Chef de service audit, Il fait louer son véhicule à la Mutuelle à hauteur de 3.800 dollars américains par mois.

Belle sœur de Maker, Nicole Mitshiabu est la secrétaire exécutif provincial de la Mutuelle pendant que le secrétariat exécutif national est dirigé des mains des maîtres par Jocelyne Mpwekela Nkongolo, membre du cabinet de Maker alors ministre.

Voici comment Maker Mwangu Fwamba a caporalisé la MESP, réussissant son coup de la paralyser et de faire entorse, par le canal de ses éléments, au bon fonctionnement de la structure, pourtant stratégique pour l'amélioration des conditions sociales des enseignants.

Conséquence: lassés de voir la MESP devenir canard boiteux, de nombreux agents de cette mutuelle salue l'initiative prise par le ministre Tony Mwaba en convoquant les assises sur l'état des lieux de ladite mutuelle.

Prévues à Kinshasa du 11 au 13 octobre prochain, ces assises ont pour objectif de remettre de l'ordre au sein de cette structure de prise en charge médicale des enseignants Congolais.