Répression du 20 mai : En Chine, Félix Tshisekedi attribue les dérapages de la police au pouvoir de Joseph Kabila

Catégorie
Image
Le couple présidentiel lors d'un échange avec la diaspora congolaise en Chine
Le couple présidentiel lors d'un échange avec la diaspora congolaise en Chine

 Par Ben

En compagnie de la première dame Denise Nyakeru, le Chef de l'État Félix Tshisekedi a échangé ce jeudi 25 mai, avec la communauté congolaise basée en Beijing, capitale de la République populaire de Chine et l'une des villes les plus peuplées du monde

L'occasion faisant le larron, Félix Tshisekedi a tiré à bout portant la police congolaise qui, à l'en croire, est en pleine mise à jour après 18 ans de contre performance sous le règne de Joseph Kabila. 

"Nous avons une police qui pendant 18 ans a été vidée de sa substance. On recrutait des jeunes gens qu’on habillait en uniforme sans formation... Nous avons donc hérité de ces gens que nous essayons maintenant de renforcer les capacités", a-t-il déclaré question de justifier les dérapages des policiers lors de la marche du 20 mai dernier. 

Il a dans ce même registre parlé de l'académie de police qui est entrain d'être relancée grâce au partenariat avec Emirats Arabes Unis. Objectif, recycler ces policiers, renforcer leurs compétences physiques et éthiques.

Étiquettes
Jeudi 25 mai 2023 - 21:47