Enrôlement des électeurs : les catholiques et protestants sollicitent une prolongation

Catégorie
Image
De gauche à droite, le secrétaire général de la CENCO Mgr Donatien Nshole, le président de la CENI Denis Kadima et le porte-parole de l'ECC Éric Nsenga
De gauche à droite, le secrétaire général de la CENCO Mgr Donatien Nshole, le président de la CENI Denis Kadima et le porte-parole de l'ECC Éric Nsenga

Par la Rédaction

Les catholiques et les protestants demandent une prolongation des opérations d'identification et d'enrôlement des électeurs. Les deux églises l'ont fait savoir dans le rapport à mi-parcours publié, jeudi 19 janvier, par la mission d'observation électorale citoyenne CENCO-ECC.

Dans ce rapport, les deux confessions religieuses disent constater des cas de dysfonctionnements de kits d'enrôlement et de perturbation desdites opérations dus aux pannes, aux problèmes de recharge des batteries et aux arrêts intempestifs de la machine dans plusieurs centres.

" Nous avons rencontré plusieurs cas où il y a de disfonctionnement des machines soit la machine ne fonctionne pas totalement soit il y a alors de pannes techniques. Nos observateurs ont bien constaté que soit il y a de centres qui n'existent pas dans la cartographie ou alors il existe mais ne fonctionnent pas". 

D'après l'ECC et la CENCO, ce rapport n'a pas pour intention de décourager mais de donner une thermomètre afin de permettre à la CENI d'améliorer le travail dans les deux prochaines aires opérationnelles. Cette prolongation, indiquent elles, ne devrait pas constituer les facteurs du dépassement de délai constitutionnel.

Il sied de rappeler que ces opérations au niveau de la première aire opérationnelle ( à l'ouest du pays) doivent en principe se clôturer ce lundi 23 janvier. La CENI, pour sa part, explique que le dysfonctionnement constaté est à cause de la non- organisation d'une phase pilote. Elle rassure par ailleurs que le travail se poursuit pour l'amélioration.

Étiquettes
Vendredi 20 janvier 2023 - 08:19