RDC/Annulation de la Mission d'observation électorale de l'UE : Le Gouvernement congolais prend acte

Catégorie
Image
Une mission d'observation électorale de l'Union Européenne en RDC
Une mission d'observation électorale de l'Union Européenne en RDC

Par Fadi Lendo

"Le Gouvernement de la République regrette l'annulation de cette Mission électorale invitée de sa propre initiative, annulation intervenue au moment des discussions  avec les experts de l'Union européenne, sur les modalités pratiques de son déploiement.", écrit Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement rd-congolais. Ce regret du Gouvernement ne traduit nullement, comme penseraient d'aucuns, le mécontentement de Kinshasa sur le fait que cette décision de l'Union européenne jette le discrédit sur le processus électoral et amplifie l'incertitude autour de la tenue des élections cette année. Pour preuve, le Gouvernement de la République, par la voie de sa bouche autorisée, assure tenir "à la bonne tenue des prochaines élections, en toute transparence, inclusivité et liberté." Et puis, comme pour confirmer qu'il y aura scrutins cette année, Kinshasa, poursuit Muyaya, "reste disponible pour accueillir les Missions d'observation désireuses de suivre ces élections, conformément aux lois et règlements de la République démocratique du Congo." D'ailleurs, l'Union européenne elle-même n'a jamais, dans sa déclaration, liée sa décision à une quelconque incertitude sur la tenue ou non des scrutins à la date prévue. Mais plutôt à "des contraintes techniques qui échappent au contrôle de l'Union européenne."

Quelques heures après la déclaration de l'annulation de la MOE/UE -Mission d'observation électorale de l'Union Européenne-, le Gouvernement congolais, à travers son porte-parole, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, dit prendre acte de cette décision.

Au sujet de l'organisation des élections, le Gouvernement a rassuré que celles-ci se tiendront en toute transparence, inclusivité et liberté, tel que souhaité par cette organisation européenne dans sa déclaration.

En outre, le Gouvernement dit "demeurer ouvert à toute proposition susceptible de favoriser l'atteinte de cet objectif", tout en indiquant que toutes  missions d'observation désireuses de suivre ces élections attendues le 20 décembre prochain, seront bel et bien accueillies. 

Pour rappel, d'après la déclaration de l'UE, l'annulation de sa Mission d'observation électorale est due en raison des contraintes techniques, qui échappent à son contrôle.

Toutefois, elle a souligné, par la même occasion, qu'elle étudie d'autres options, avec les autorités  congolaises, y compris la possibilité de maintenir une mission d'experts électoraux, afin d'observer le processus électoral depuis la capitale congolaise, Kinshasa.

Jeudi 30 novembre 2023 - 08:48