Taxe RAM: "Les 25 millions de USD perçus peuvent servir à la Couverture Sanitaire Universelle" (Professeur Fidèle Lumeya)

Catégorie
Image
Fidèle Lumeya, Professeur  chercheur auteur et co auteur, chef des travaux au Centre Universitaire de Missiologie, CUM, et assistant au Juniata College a Huntington, Pennsylvania, USA.
Fidèle Lumeya, Professeur chercheur auteur et co auteur, chef des travaux au Centre Universitaire de Missiologie, CUM, et assistant au Juniata College a Huntington, Pennsylvania, USA.

Par Serge Mavungu

Le dossier RAM (Registre des Appareils mobiles) continue à défrayer la chronique.

Si une certaine classe politique du pays ne jure que la suppression sans condition de la taxe RAM  et le remboursement de la totalité des crédits"frauduleusement "soustraits dans les différents comptes de crédits de communications de nos concitoyens, le Professeur Fidèle Lumeya propose au Parlement que ce fonds perçu (ndlr 25.000.000$) soit défalqué à la Couverture Sanitaire Universelle.

Se basant sur les prévisions du gouvernement relatives à une bonne couverture de santé pour tous, le Prof Lumeya indique que le coût global des interventions / actions prioritaires par axe stratégique, ainsi que le plan de financement pour une mise en œuvre réussie du PNDS 2019-2022, est estimé à 9235 milliards de dollars. Le financement, ajoute-t-il,  proviendra du gouvernement (37 %), des ménages (38 %), et de l’aide extérieure (25 %), qui s’élève à 8588 milliards de dollars. Il se dégage un gap de financement à combler de l’ordre de 648 millions de dollars sur 4 ans. Ce plan de financement est aligné sur l’approche  budget-programme, afin de pouvoir faire le suivi des dépenses du gouvernement et des bailleurs par rapport aux axes du PNDS.

Concernant les 38%, financement pris en charge par les ménages, le Professeur Fidèle Lumeya pense qu'en exigeant cela à la population, c'est lui demander de payer doublement ce taxe.