Rome : l'heure de la Béatification de Mgr Christophe Munzihirwa a sonné, 25ans après sa mort ?

Catégorie
Image
Feu Monseigneur Christophe Munzihirwa, ex- Archevêque de Bukavu (1926-1996)
Feu Monseigneur Christophe Munzihirwa, ex- Archevêque de Bukavu (1926-1996)

Rome : l'heure de la Béatification de Mgr Christophe Munzihirwa a sonné, 25ans après sa mort ?

Par Edmond Izuba

Tout un jubilé d'argent s'est écroulé depuis que l'archevêque de Bukavu, Supérieur Provincial des Jésuites du Congo, a connu la mort en pleine mission sacerdotale. Il y a 25ans, le Serviteur de Dieu Christophe Munzihirwa était la cible des commandos pendant l'incursion violente des rebelles Rwandais dans la ville de Bukavu. Une attaque sanglante à l'archevêque de Bukavu a mis fin à l'activisme du prélat catholique et à son engagement à la cause des réfugiés.

En 2021, en Italie comme en République démocratique du Congo, plusieurs voix se lèvent pour revendiquer sa Béatification et sa Canonisation pour son combat jusqu'au sacrifice suprême.

Outre le son de cloche des clergés de tout bord, les jeunes et fidèles laïcs catholiques manifestent un intérêt particulier à la lutte pour la Béatification de Mgr Christophe Munzihirwa. A Milan où il a vu le jour, le groupe Dauphin Munzihirwa-Kataliko a pris l'initiative de prêcher ce héros de l'église catholique auprès des paroisses, diocèses et la presse de l'Italie.

«Quand nous sommes arrivés en Italie, la presse ne parlait pas du Mgr Christophe Munzihirwa. Beaucoup sont ceux des italiens qui ne maîtrisaient pas fondamentalement la vie de feu Munzihirwa. Ce qui nous a motivé jusqu'aujourd'hui a accentué la vulgarisation non seulement autour de sa noble lutte qui consistait à sauver des âmes, mais aussi la résistance face aux envahisseurs», a déclaré Pierre Kabeza, membre co-fondateur du groupe Dauphin Munzihirwa-Kataliko.

Lors de son interview à Opinion-Info.cd, l'ancien représentant syndical du syndicat des écoles conventionnées catholiques (Syeco) au Sud-Kivu salue les efforts combien énormes auprès du Vatican que mène le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu obtenir cette Béatification. Pierre Kabeza sollicite l'adhésion de tout le monde pour que cette demande soit réellement une cause tant nationale qu'internationale.

«Nous présentons Mgr Christophe Munzihirwa à ce jour comme martyr oublié au même point que son peuple. Notre rôle ici c'est faire comprendre à tout le monde qu'il y a un archevêque qui a été assassiné dans les mêmes situations que l'archevêque de San Salvador, en Amérique du Nord, Ôscar Romero, canonisé et béatifié en 2015. Il était aussi Jésuites comme l'archevêque Munzihirwa», a soutenu Pierre Kabeza.

Le père Kyungu, SJ, invite à la patience et à l’espérance

En octobre 2020, le Père Rigobert Kyungu, provincial d’Afrique Centrale de la Compagnie de Jésus (Jésuites) s'est adressé à la population Congolaise lors de sa première participation aux célébrations de la commémoration de Mgr Christophe Munzihirwa.

D'après le site d'information Vaticannews.va, le fervent défenseur de la cause de la béatification de Mgr Christophe Munzihirwa, Père Kyungu, tout en invitant l’assistance à la patience, a informé cette dernière sur les étapes de la phase romaine de la cause et des activités auxquelles s’attèle l’abbé Boniface Kanozire, prêtre de l’archidiocèse de Bukavu, vicaire judiciaire et président du tribunal ecclésiastique de Bukavu, et vice-postulateur de la cause pour la béatification de Mgr Munzihirwa.

« Il lui a été demandé de travailler au summarium testium et au summarium documentum. Le travail est en cours comme il l’a dit. Après cette étape, il s’agira de composer une autre partie appelée Informatio. C’est la partie théologique de la Positio qui doit être rédigée par un théologien. Il s’agira de prouver l’exercice des vertus chrétiennes du Serviteur de Dieu de manière héroïque, ainsi que le fait du martyr dans un contexte de haine contre la foi. L’Informatio comprend aussi l’histoire de la cause ainsi qu’une biographie chronologique du SDD. En dehors de l’informatio, le Rapporteur de Rome devra composer sa propre présentation. La positio devra contenir aussi d’autres documents tels que le décret de validité juridique dont a parlé l’abbé Kanozire, le rapport de la commission historique et la déclaration sur l’observance du décret d’Urbain VIII concernant l’absence de culte », a fait savoir le Père Kyungu, invitant à la patience et à l’espérance.

«Comme nous le disons dans la prière pour demander sa béatification : nous attendons dans la confiance et la prière que l’Eglise le proclame bienheureux. Attendons sans nous impatienter ni nous décourager. Attendons dans la prière afin que toutes ces étapes se déroulent comme il se doit. Je répète l’abbé Kanozire : la cause évolue normalement. Il ne nous appartient pas de fixer la fin du processus. Accueillons cela comme un don de Dieu, lorsque le Seigneur lui-même décidera ainsi », a déclaré le Provincial des Jésuites d’Afrique Centrale.

Processus de longue haleine ?

Le 28 mai 2016, la Congrégation pour les causes des saints autorise le diocèse de Bukavu d'ouvrir la cause en béatification du Serviteur de Dieu Christophe Munzihirwa.

Le 16 janvier 2017, l’archevêque de Bukavu, Mgr François Xavier Maroy, a installé un tribunal ecclésiastique pour s’occuper de la cause. Les membres du tribunal ont prêté serment le jour même. Monsieur l’abbé Jean Marie Vianney Kasigwa Kitumaini sera délégué épiscopal et Président du Tribunal. Le père barnabite Gaspard-Marie Mutabesha sera le promoteur de la justice. Messieurs les abbés Emmanuel Bafulwa et Armel Lucireho seront respectivement notaire et notaire adjoint. Le postulateur de la cause sera le père jésuite Anton Witwer. Son adjoint sera monsieur l’abbé Boniface Kanozire.

Vendredi 29 octobre 2021 - 19:11