Agression rwandaise : plusieurs mouvements de la société civile rendent hommages aux militaires tombés au front !

Catégorie
Image
Les membres de la société civile de Goma rendent hommages aux militaires tombés au front
Les membres de la société civile de Goma rendent hommages aux militaires tombés au front

Par Bien-Aimé Benjamin Mungedi, correspondant à Goma

C'est aux environs de 18 heures, heure de Goma, que les mouvements de la société civile se sont réunis au rond-point “Signers” pour rendre hommage aux militaires qui ont perdu la vie au front, à cause de la résurgence des terroristes du M23 dans le territoire de Nyiragongo et à Rutshuru. 

Vêtus aux couleurs du drapeau national, bougies à la main, ces mouvements d’appui à la démocratie ont choisi la rue pour témoigner leur soutien aux forces armées de la République démocratique du Congo, qui depuis le 23 mai 2022, se battent pour préserver l’intégrité du territoire national.

A en croire Jimmy Nziali, coordonnateur du mouvement génération positive en ville de Goma, le caractère héroïque qui traduit l’attitude des militaires qui perdent la vie au front exige des hommages dignes.

« C’est avec un regret sans précédent, que nous avons choisi de descendre pour une nouvelle fois dans la rue cette soirée pour exprimer notre soutiens indéfectible aux forces armés de la RDC, dont plusieurs ont perdu de leur vie au front. Ces gens ne sont pas des simples vulgaires. Ce sont des véritables héros. Ils méritent les honneurs dignes dans le vrai sens », a-t-il indiqué.

Avant de rajouter :

« Nous n’avons pas changé notre combat. Nous l’avions dit la fois passée, et nous le disons encore en ce jour. Nous ne voulons plus négocier avec nos agresseurs. Nous demandons ainsi au gouvernement de rompre toute forme de relation avec le Rwanda et l’Ouganda, deux nations identifiées comme ennemies de notre pays

À titre de rappel, les atrocités avec les terroristes du 23 mars (M23) ont repris depuis le mois de mai. Des affrontements intenses entre ce groupe armé qui, selon le gouvernement de la RDC, bénéficie du soutien du Rwanda, ont coûté la vie à plusieurs militaires congolais.