Nord-Kivu : un militaire FARDC tué par les Maï-Maï à Kibirizi

Catégorie
Image
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]

Par Serge Mavungu

Un militaire des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a perdu sa vie à Kibirizi en chefferie de Bwito, ce mercredi 23 novembre, dans la soirée.

D'après nos sources, ce sont les jeunes Maï-Maï de la communauté Nande qui ont mis un terme à la vie ce militaire.

Tué par balle, ce militaire des FARDC aurait, à en croire nos fins limiers, refusé de remettre son arme à ses assassins.

Son corps est actuellement déposé à la morgue de l'hôpital de Kibirizi, indique une source qui a parlé sous le sceau de l'anonymat.

Il est à signaler qu'avec ces faits, y compris la présence du M23 à Bambo et Kishishe, deux agglomérations qui se rapprochent de Kibirizi, une panique y est observée.