Insécurité dans l'Est de la RDC : 716 civils tués entre décembre et mars par les rebelles ( ONU)

Catégorie
Image
[ photo d'illustration ]
[Photo d'illustration]

Par la Rédaction

Un rapport trimestriel publié par les Nations-Unies sur la situation sécuritaire préoccupante en RDC recense 716 civils tués en Ituri, au Nord et Sud-Kivu. Ce apport de l'ONU prend en compte le mois de décembre de l'année dernière jusqu'au mois de mars.

Dans ce rapport, le Secrétaire Général de l'ONU, Antonio Guterres condamne la flambée de violences dans ce coin de la RDC et pointe du doigt les AFD, la CODECO et les M23, tous responsables de l'aggravation de la situation. 

Par exemple, dans cette enquête, le patron de l'ONU parle 43 civils dont deux femmes et trois enfants entre les 15 décembre et le 1er février. Le SG de l'ONU indique que l'activisme du M23 a eu un impact sur la dynamique des groupes armés dans le Sud-Kivu. 

Très déçu par la recrudescence de violences, Antonio Guterres appelle les groupes armés à respecter le cessez-le-feu tel que convenu lors de précédentes discussions. 

Guterres se dit par ailleurs alarmé par l'escalade entre la RDC et le Rwanda. En ce sens, Il appelle les deux parties à régler leurs différends par le dialogue et le mécanisme existants pour la paix.

Étiquettes
Mercredi 29 mars 2023 - 08:36