Insécurité dans l'est de la RDC : le Conseil Territorial de la Jeunesse de Rutshuru exige le départ immédiat de la Force Régionale de l'EAC

Catégorie
Image
La force Régionale de l'EAC [photo d'illustration]
La force Régionale de l'EAC [photo d'illustration]

Par Gloire Balolage

Le Conseil Territorial de la Jeunesse du territoire de Rutshuru a, dans une déclaration rendue publique le 11 octobre 2023 à Goma, condamné le comportement de la Force Régionale de l'EAC (East African Community) qui bloque l'avancée des jeunes patriotes sur la ligne de front. Considérant cette action comme une violation flagrante des droits fondamentaux des citoyens, le CTJ Rutshuru estime qu'il s'agit d'une entrave au rôle actif des wazalendo dans la protection et la défense de leur patrie.

Dans sa déclaration, cette structure juvénile souligne l'inconcevabilité de la situation où la Force Régionale de l'EAC empêche les jeunes de contribuer efficacement aux efforts, en les tenant à l'écart de la ligne de front. Elle exige alors que les voix des combattants des groupes d'autodéfense soient entendues afin de neutraliser les terroristes du M23.

Le CTJ Rutshuru exprime de manière ferme et unanime la demande immédiate de départ de la Force Régionale de l'EAC. A en croire la correspondance, cette décision est motivée par les multiples massacres perpétrés par les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda.

"En tant que jeunes patriotes, nous avons le devoir et la responsabilité de défendre notre territoire et de préserver la paix pour les générations futures. Cependant, Il est inconcevable que la Force Régionale de l'EAC empêche les jeunes de contribuer efficacement aux efforts en les maintenant à l'écart de la ligne de front. Les jeunes patriotes, sont déterminés à défendre notre territoire, nos ressources et notre avenir. Ils ne resteraient pas silencieux face à ces injustices et nous exigeons que nos voix solent entendues pour mettre hors d'état de nuire ces terroristes du M23", peut-on lire.

Selon cette organisation sociale, la présence des contingents de l'EAC ne fait qu'aggraver la situation, perturbant les activités de sécurité et sapant la confiance de la population locale envers les forces régionales et internationales.

Face à cette situation, le Conseil Territorial de la Jeunesse appelle les autorités congolaises à prendre des mesures militaires immédiates pour mettre fin à ces pratiques mafieuses. De plus, il sollicite l'intervention de la communauté internationale afin de soutenir cette demande de départ de la Force Régionale de l'EAC.

Étiquettes
Vendredi 13 octobre 2023 - 14:48