Côte d'Ivoire : l'artiste Koffi Olomide humilié par le public à la 13è Édition du FEMUA!

Catégorie
Image
L'artiste musicien congolais, Koffi Olomide, lors de sa prestation à FEMUA 2021.
L'artiste musicien congolais, Koffi Olomide, lors de sa prestation à FEMUA 2021.

Par Serge Mavungu

Koffi Olomide a vécu une triste expérience à Abidjan, ville située au Sud-ouest de la Côte d'Ivoire. Invité à la clôture de la 13 ème édition du FEMUA, le célèbre chanteur congolais n'a pas reçu un accueil enthousiaste par le public contrairement à ses précédentes prestations. Une humiliation pour l'artiste.

La désolante scène est relayée par nos confrères de la RFI. Pour cette soirée débutée à 22 heures, plusieurs artistes dont Daphnée, Kajeem, Mathey, Céline Banza étaient bien présents. Prévu à 4 heures, c'est à 6h que le Grand Mopao est monté sur la scène.

Habitué de faire attendre des heures son public, le Quadra Koraman a vécu l’épreuve de l’attente qu’il a l’habitude de faire aux mélomanes. Visiblement déçu du peu d’enthousiasme lui réservé par le public, d'une part et très fâché de la longue attente, d'autre part, le Double King a résolu de quitter le podium après vingt minutes de spectacle.

Soulignons que cette production scénique a  démarré par une minute de silence en mémoire de l'artiste musicien Papa Wemba décédé sur scène au FEMUA en 2016.

Auteur-compositeur de première force, Koffi Olomide est l'un des artistes musiciens congolais qui, avant d'asseoir son nom, a profité des auras des autres grandes formations musicales de la place.

À la création de Viva la Musica de Papa Wemba, en 1977, il signe de tubes à succès dont "Princesse Ansenza" et " Mère supérieure".

En 1981, il réédite le même exploit avec la chanson "Femme noire", cette-fois ci avec Zaiko Langa Langa de Jossart Nyoka Longo et plus tard avec Langa Langa Stars d'Evoloko avec la chanson "Etoile du Nord".

Sur cette liste, il sied d'ajouter sa collaboration avec King Kester Emeneya, Bozi Boziana, Djuna Djanana, Carlyto, Joscky Kimbukuta, la liste n'est pas exhaustive.