Loi sur la congolité : à Goma, Katumbi applaudit la position de Félix Tshisekedi !

Catégorie
Image
Le président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi lors de son point presse à Goma
Le président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi lors de son point presse à Goma

Par G.T

Le président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi salue la position du chef de l'État contre la proposition de loi Tshiani-Pululu déclassée au niveau de l'assemblée nationale. Cette loi une fois votée devrait limiter l'accès à la magistrature suprême et à certaines fonctions stratégiques aux Congolais nés de père et de mère.

Sans vouloir verser dans la polémique, le chairman a, lors de son point de presse tenu à Goma, considéré la démarche de l'ancien candidat président comme une distraction.

"J'ai suivi le chef de l'État quand il était aussi aux  États-Unis, et je crois qu'il a tranché. Pour moi, c'était une distraction".

Avant de rajouter que : " Le Congo n'a pas besoin de la division, on ne doit pas être distrait. Je ne suis pas venu à Goma dans le cadre de faire la politique, je suis venu voir mes frères et sœurs. Le plus important pour les Congolais, c'est le social, la situation économique de notre pays, la souffrance de la population congolaise, s'il y a une loi pour améliorer la situation de la population congolaise, je serai d'accord avec n'importe qui ".

Pour d'aucuns, la proposition Tshiani-Pululu visait à écarter Moïse Katumbi de la course à la présidentielle. Peu avant les réactions de Mboso et du chef de l'État sur ce dossier épineux, le parti de Katumbi n'avait cessé de brandir la menace de quitter l'Union sacrée au cas où ladite proposition était inscrite comme matière à l'Assemblée nationale.