Entérinement de Kadima : Moïse Katumbi demande au chef de l'État d'user de la sagesse afin de ne pas déchirer le pays

Catégorie
Image
Félix et Katumbi
Félix et Katumbi

Par G.T

Moïse Katumbi sort finalement de son silence après l'entérinement de Denis Kadima et onze autre membres par l'assemblée nationale afin de constituer la centrale électorale. Alors que tous les yeux demeurent braqués sur le Chef de l'État, Moïse Katumbi demande à ce dernier à user de la sagesse afin de ne pas jeter le pays dans le déchirement.

D'après Katumbi, les mêmes méthodes dénoncées hier pour imposer à la tête de la CENI un homme politique controversé.  "La contestation a gagné les institutions.  Démonstration est faite qu'une poignée de compatriotes outrepassent les textes de loi pour assurer leur maintien au pouvoir. Leur attitude met gravement en péril la cohésion nationale"

" Il nous était insoutenable qu'un individu puisse s'arroger pour des raisons personnelles le droit de confisquer au peuple congolais son pouvoir de choisir librement ses dirigeants d'un processus démocratique, libre et transparent et inclusif", a-t-il rajouté.

Moïse Katumbi rappelle dans sa note qu'il ya peu nous avons combattu ensemble dans l'opposition pour mettre fin aux antivaleurs qui ont conduit le pays dans un état de déchéance morale et de délabrement avancé.