ESU- Situation salariale des assistants et Chef de travaux : aussitôt contacté, Daniel Mbau promet de plaider leur cas à l'AN

Catégorie
Image
Le député national Daniel Mbau
Le député national Daniel Mbau

Par la rédaction

L'honorable Daniel Mbau a échangé,  ce mercredi 20 octobre, avec une délégation du Syndicat national des Chefs de travaux et Assistants de la RDC ( SYNACASS).

Cet échange s'est inscrit dans le cadre du plaidoyer portant sur la situation salariale du corps Scientifique.

Ancien membre de cette corporation,  Daniel Mbau a reconnu être mieux placé pour porter la voix légitime et noble du corps scientifique à l'hémicycle pour avoir traversé la même situation pendant plusieurs années.

"C'est un combat noble que vous menez. Je vous soutiens et porterez votre voix" a-t-il martelé après avoir donné quelques recommandations pratiques.

Il sied de rappeler que les Chefs de Travaux et Assistants de la République Démocratique du Congo ont mis en place un Syndicat dans le but de revendiquer leur droit d'accès à une rémunération équitable et équilibrée conformément à leur statut et nobles services rendus à la République.

Ces derniers revendiquent d'être rémunérés, pour un assistant, un montant équivalent à 50% du traitement d'un professeur ordinaire, et répercuter la tension aux autres grades (assistant 2 et Chefs de Travaux).

Implanté sur toute l'étendue de la République, le SYNACASS se veut un défenseur infatigable du corps scientifique longtemps marginalisé avec un traitement modique, ignoble, éhonté de  109$ pour un Assistant et 250$ pour un Chef de Travaux, moins qu'un enseignant de l'école primaire, qu'un chauffeur privé, qu'un jardinier à la Primature, qu'un huissier au Sénat.

L'on pouvait noter la présence de son Président National du SYNACASS, le CT René MVUTU ainsi que le Président du SYNACASS de la Ville Province de Kinshasa, le CT Steve MABIKU.