Sit-in et marche du 27 novembre: l'UDPS qualifie les initiatives du CALCC et MILAPRO de pure distraction

Catégorie
Image
Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS
Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS

Par la rédaction

Les réactions n'ont pas tardé du côté de l'UDPS, parti au pouvoir, après l'annonce, ce mardi 16 novembre d'une série d'actions initiées par le conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du Congo ( CALCC) et le ministère des laïcs protestants ( MILAPRO). Pour le SG de l'UDPS Augustin Kabuya, ces initiatives ne sont qu'une pure distraction.

Joint par nos confrères de Top Congo, Augustin Kabuya se dit très étonné par la présence des caciques du FCC dans ce nouveau bloc pour qui, estime t-il, n'ont pas de leçon à donner au peuple congolais. 

En effet, Augustin Kabuya a évoqué les meurtres de Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala et tant d'autres tueries qu'il rejette la responsabilité au précédent régime. " Sous Kabila on ne pouvait pas se rendre dans une marche et rentrer sans être inquiété", a-t-il insinué.

D'après le CALCC et MILAPRO, l'objectif de ces actions est d'exiger notamment "l'annulation de la mise en place irrégulière et illégale du bureau ainsi que de la plénière de la CENI et la suppression pure et simple du RAM"