Dispute de la paternité des enquêtes “Congo Hold-up” : «Ce sont les faits déjà connus de l'IGF», Jules Alingete

Catégorie
Image
Jules Alingete, inspecteur général des finances, Chef des services
Jules Alingete, inspecteur général des finances, Chef des services

Par G.T

Jules Alingete ne veut nullement être en reste alors que les médias étrangers et 5 ONG, auteurs de l'enquête Congo Hold-up, semblent lui voler la vedette sur les révélations de détournement mettant en cause l'ancien président Joseph Kabila et son premier cercle.  

Perçu comme le vrai défenseur de la lutte contre la corruption de l'actuel pouvoir, Jules Alingete précise que ledit dossier était dans les collimateurs de l'IGF depuis le mois de mai dernier. 

" Les révélations de Congo Hold-up sur la BGFI Bank sont des faits connus de l'IGF dont le rapport avait déjà été transmis par elle à la justice Congolaise pour engager des poursuites depuis le mois de Mai 2021", dit-il.

Selon une lettre consultée par nos confrères de «Jeune Afrique», la ministre de la Justice a demandé qu’une instruction soit ouverte au plus vite pour faire la lumière sur les accusations de détournements de fonds portées contre le 1er cercle de Joseph Kabila.