Insécurité dans l'Est de la RDC : Nuit du Football Africain, une occasion d'interpeller les décideurs du continent noir

Catégorie
Image
Un citoyen congolais mini d'une banderole mentionnée "Paix dans l'Est de la RDC".
Un citoyen congolais mini d'une banderole mentionnée "Paix dans l'Est de la RDC".

Par Gratis Makabi

L'insécurité qui sévit dans la partie Est de la République Démocratique du Congo continue laisse un goût amer non seulement dans le milieu politique, mais aussi dans celui du sport.

Dans le but de manifester sa solidité à ses compatriotes, un citoyen congolais est descendu sur l'aire de jeux avec une banderole mentionnée "Paix dans l'Est de la RDC", à l'occasion du match de gala qui opposait les Légendes du football congolais à celles du football africain (3-3), le samedi 18 juin 2022, au stade des martyrs de Kinshasa, en marge de la 7ème édition de la Nuit du Football Africain (NFA).

Cet événement sportif a été aussi une occasion pour les congolais d'interpeller les dirigeants africains et la communauté internationale pour prendre des dispositions afin de mettre un terme aux tueries qui sévissent dans cette partie de la RDC.

Rappelons que l'armée congolaise accuse les forces rwandaises d’appuyer les rebelles du M23. Elle dit même détenir des vidéos prises à partir des drones qui montreraient la présence sur le sol congolais des soldats Rwandais. 

Ces accusations vont plus loin. Le Rwanda est accusé de crime de guerre après des dégâts dans une école vendredi dernier dans une école à Buhumba, dans le territoire de Rutshuru. Pour Kinshasa, l’établissement scolaire a été bombardé à partir du territoire rwandais.