RDC-Foot: hit des footballeurs Congolais dont la contre-performance a jeté un désespoir indélébile...

Catégorie
Image
Match retour à Kinshasa des éliminatoires Mondial 2018. Rémi Mulumba en duel avec un défenseur Marocain
Match retour à Kinshasa des éliminatoires Mondial 2018. Rémi Mulumba en duel avec un défenseur Marocain

Par Gratis Makabi

Ces internationaux Congolais pas comme les autres, auteurs des contre-performances aux conséquences majeures pour la sélection foot de la République Démocratique du Congo. Ils ont laissé des traces indélébiles d'une déception profonde à cause de leurs maladresses lors des rencontres cruciales et historiques.

Opinion-info.cd a pris soin d'essayer de concocter un hit des 5 joueurs qui ont fait manquer au Onze national l'opportunité de continuer à remplir les pages glorieuses de son histoire.

Ces joueurs, quoi que parfois sur leur piédestal, et ainsi applaudis comme des véritables héros, ont vu leur cote de popularité chuter en l'espace de quelques minutes sinon quelques rencontres teintées des contre-performances. Ils sont reconnus, par les supporters, coupables pour avoir gâché la fête aux Congolais, mieux brisé l'espoir de franchir les étapes importantes.

Voici le hit:

1. Alain Kaluyituka Dioko, ancien attaquant de l'AS VClub et du TP Mazembe. Il a loupé un penalty très important et très décisif pour la survie de la RDC aux éliminatoires du Mondial 2014 joué au Brésil. C'était un 24 mars 2013 au Stade des Martyrs de Kinshasa lors du duel entre la RDC et la Libye, soldé sur un score nul et vierge et comptant pour la 4ème journée des éliminatoires du Mondial brésilien.

2. Joyce Lomalisa Mutambala, un autre ancien de l'AS V.Club. Ses performances répétées avec les Dauphins noirs lui ont ouvert les portes de la sélection nationale. Il a continué à enchaîner de belles performances avant de dégringoler au point de commettre une bourde dans la surface de réparation, en marge de quart de finale de la CAN 2017 face au Ghana. Pénalty direct en faveur des Blacks Stars, transformé par André Ayew. Le fils d'Abedi Pelé marquait ainsi le but de la qualif (2-1) pour son pays ce 29 janvier-là sur les terres gabonaises.

3. Rémi Mulumba. Ce nom est à jamais accusé d'être l'auteur de la non-qualification des Léopards à la Coupe du monde russe de 2018. Alors que la RDC se dirigeait droit vers une victoire historique face aux Aigles de Carthage de la Tunisie, synonyme de validation de son ticket pour le Mondial, voici que Mulumba, milieu défensif de l'AJ Ajaccio, a brillé par une nonchalance cruelle. Il s'est fait chiper le ballon devant la zone de réparation et les Tunisiens ne se sont pas fait priés pour égaliser (2-2) et éteindre le bouillant Stade des Martyrs. Avec le stade, c'est l'espoir de tout un peuple de revoir son drapeau flotter à l'occasion de la plus grande fête du ballon rond, qui s'est éteint ce soir du 5 septembre 2017.

4. Christian Luyindama. 5 ans plus tard, soit en 2022, un autre Rémi Mulumba est sorti des rangs des Léopards. Lui, c'est Christian Luyindama Nekadio. 
L'actuel sociétaire d'Al Taawoun d'Arabie Saoudite, passé par Standard de Liège, TP Mazembe et le DCMP, a été catastrophique voire fantomatique lors de la manche retour de la phase des barrages des éliminatoires du Mondial 2022 face au Maroc. Après le nul de Kinshasa, trois jours plus tôt, la RDC se devait de ne pas perdre face au Maroc le 29 mars 2022 à Casablanca. Contre toute attente, c'est le jour choisi par Luyindama pour livrer une piètre performance, offrant coup sur coup deux buts aux Marocains dès la première mi-temps. Coup dur pour le sélectionneur argentin de la RDC qui a dû rappeler sur le banc Luyindama pendant la pause. Sa décision n'arrêtera pas l'hémorragie. Score final: 4-1.

5. Ley Matampi Vumi. Il a gardé les cages de toutes les grandes équipes de la RDC: V.Club, DCMP, Mazembe et maintenant Lupopo. Il a acquis une grande expérience pour s'être habitué à participer à des rencontres cruciales aussi bien avec les Léopards qu'avec ses différents clubs. Mais, le 30 janvier 2021, Matampi a désagréablement surpris pendant que la RDC se disputait le ticket qualificatif pour les demi-finales du CHAN. Il s'est fait prendre deux buts évitables, laissant ainsi filer la victoire. 2-1 pour le Cameroun.