Assemblée nationale : les députés ECiDé exigent la vente des 500 jeeps et la restitution du fonds au trésor public

Catégorie
Image
les députés ECIDE
les députés ECIDE

Par Gratis Makabi

Les quatre députés nationaux membres de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) exigent la vente des 500 véhicules « Hyundai » achetés aux élus nationaux et demandent la restitution de l'argent à la caisse de l'État.

À les en croire dans une correspondance adressée au Président de l'Assemblée nationale Christophe Mboso, ce fonds pourrait apporter la solution à des besoins sociaux pressants de la République.

« Nous invitons le bureau de l’Assemblée nationale à vendre ces jeeps et restituer l'argent au trésor public, plutôt que de persister dans un mensonge grossier. Que ce fonds soit affecté à l’assistance aux sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma, au personnel soignant engagé dans la riposte contre le Covid-19, à la ration alimentaire des militaires engagés dans les opérations dans l’Est », ont indiqué les députés ECiDé.

Au cours d’un point de presse tenu, le vendredi 25 juin dernier au siège de l'Écide à Kinshasa, ces élus membres du parti politique de Martin Fayulu avaient manifesté publiquement leur refus à ces véhicules, tout en dénonçant une infraction de corruption.

Ils avaient, en outre, invité le Procureur près la Cour de cassation à ouvrir une enquête sur cette affaire.