Putsch militaire en Guinée : "En cas de violation des principes démocratiques, c'est au peuple de se prendre en charge pour chasser le dictateur..." (Seth Kikuni)

Catégorie
Image
Seth Kikuni candidat président de la République à l'élection présidentielle 2018 en RD Congo
Seth Kikuni candidat président de la République à l'élection présidentielle 2018 en RD Congo

Par Serge Mavungu

Le renversement du régime Alpha Condé par la gente militaire, hier dimanche 05 septembre 2021, est perçu  différemment dans le milieu politique congolais.

À en croire Seth Kikuni, un coup d'Etat militaire ne s'applaudit pas.

" Il ne se justifie pas non plus.En cas de violation des principes démocratiques, il revient au peuple de se prendre en charge pour chasser le dictateur, peu importe le temps que cela prendra", a-t-il tweeté.

Et d'ajouter : "La place du militaire est bien définie".

Il sied de souligner que la situation qui a prévalu hier en Guinée-Conakry a créé une sorte d'euphorie dans la famille politique du sénateur à vie, Joseph Kabila.

Certaines langues se sont déliées en disant que le parti politique présidentiel UDPS qui a longtemps milité dans l'opposition et aujourd'hui au pouvoir devait s'en servir de leçon.

Ici, elles font allusion à l'image d'Alpha Condé, grand opposant hier mais assoiffé du pouvoir l'homme était devenu plus qu'un dictateur.