Défenses à l'ULK: Kabund, l'unique étudiant de G3 Droit programmé à la première session

Catégorie
Image
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale

Par Gabin K.

En première session, seul l'étudiant Jean-Marc Kabund-a-Kabund, 1er vice-président de l'Assemblée nationale, est retenu pour la défense de son Travail de fin de cycle de graduat dans la Faculté de Droit de l'Université libre de Kinshasa (ULK). Est-ce grâce à son intelligence ? La question est pendante. Elle l'est davantage quand certains vents, en provenance des condisciples du président ai de l'UDPS, rapportent que ce dernier n'a pas été régulier pendant les cours.

Est-ce à cause de ses charges parlementaires? Probablement oui, tentent de répondre certains des admirateurs de Kabund, sans toutefois empêcher d'autres questions de fuser. Comment un étudiant irrégulier, au motif de ses devoirs d'Etat, a-t-il été en mesure de déposer son TFC en première session ?

Quoi qu'il en soit, Kabund va devoir affronter un jury, présidé par le professeur Nguya, pour prouver qu'il mérite bien de glaner le titre de gradué en Droit international public. Là encore, des questions fusent dont la plus coriace: n'y a-t-il pas déjà eu arrangement pour faire une défense de formalité?

En attendant de l'éclairage sur ces différentes interrogations, Jean-Marc Kabund-a-Kabund va défendre son travail de fin de cycle (TFC) ce samedi 9 octobre 2021 à l'Université Libre de Kinshasa, selon un document de programmation de défense des mémoires de cette université.

Sa défense intervient une semaine après l'inauguration d'une école publique construite sur financement personnel.

Étiquettes