RAM : Kibassa sauvé, Mboso demande au Gouvernement de prendre les dispositions utiles !

Catégorie
Image
Le président de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso N'Kodia à l'ouverture de la session parlementaire de mars [ photo d'illustration]
Le président de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso N'Kodia à l'ouverture de la session parlementaire de mars [ photo d'illustration]

Par la rédaction

Le président de la chambre basse du parlement, Mboso N'Kodia déclare clos le débat sur le dossier RAM [Registre des appareils mobiles]. Ce, après avoir accordé la parole au ministre des PTNTIC ainsi qu'à l'auteur de la question orale avec débat.

" Nous demandons avec insistance au Gouvernement de tirer des enseignements utiles en vue d'une réponse appropriée aux entendements de la population sur ce dossier", a déclaré Mboso du haut de son perchoir.

Invité à prendre la parole, le ministre Kibassa a rappelé que RAM repose sur un fondement légal. Comme dans sa précédente audition, le patron des PTNTIC a martelé sur le fait que RAM est une rémunération initiée par le gouvernement.

Peu prolixe, le député Misare, auteur de la question, a montré la nécessité de la mise en place d'une commission d'enquête pour une étude approfondie sur ce dossier. D'après lui, le ministre Kibassa n'est pas toujours convainquant.

La plénière de ce mercredi dite de tous les enjeux avait été très mouvementée après le rejet par la plénière de la motion de défiance initiée contre le ministre. Visiblement déçus, les députés du FCC ont claqué la porte.