RDC-Grève des enseignants: Kabund rassure les élèves manifestants d'une solution incessante

Catégorie
Image
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale

Par Gabin K.

Des élèves ont investi le Palais du peuple, siège du Parlement, ce jeudi 21 octobre 2021 pour exiger la reprise des cours, car voici 3 semaines, depuis la rentrée scolaire, les enseignants sont en grève.

A l'esplanade tout comme dans les travées du Palais du peuple, ils ont exprimé leur vœu d'étudier en scandant: "Nous voulons étudier". Ils sont allés jusqu'à menacer de s'adonner à drogue dite "Bombé" si les cours ne reprennent pas. "Félix, soki classe té, tomeli bombé". Entendez: "Félix (Tshisekedi), si les cours ne reprennent pas, nous nous allons consommer le bombé".

Face à la revendication des élèves, Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l'Assemblée nationale, ne pouvait rester indifférent, lui dont le combat en faveur de la scolarité des jeunes prend de plus en plus de l'envergure. Il a pris langue avec ces écoliers et leur a rassuré qu'une solution, dans le sens de leur revendication, sera trouvée incessamment.

Il a surtout précisé: "vos enseignants sont payés. Ils exigent juste l'amélioration de leur salaire. Nous ne devons pas sacrifier la gratuité de l'enseignement".

Aux enseignants grévistes, qui réclament l'amélioration de leurs conditions socio-professionnelles, Kabund a demandé de "revendiquer sans vous (les élèves)".

Le premier vice-président de l'Assemblée nationale a tout de même reconnu que "votre présence ici nous interpelle. Votre place n'est pas dans la rue, mais à l'école ou la maison".