Taxe-RAM : après la décision du gouvernement, la LUCHA exige une suppression totale et complète [Communiqué]

Catégorie
Image
Les militants de la LUCHA lors d'une manifestation pacifique, à Matadi
Les militants de la LUCHA lors d'une manifestation pacifique, à Matadi

Par Serge Mavungu

La LUCHA par le biais de son communiqué de presse rendu public, ce weekend considère la suppression de RAM pour les téléphones de deuxième génération (2G) annoncée par le gouvernement de la République est une demi-mesure et une vaine tentative de briser sa mobilisation de  la population contre ce vol en bande organisée sous couvert de l’Etat.

À travers son communiqué de presse,  la LUCHA estime que cette décision des autorités du pays est une preuve de plus de la responsabilité directe du Président de la République et du chef du gouvernement dans ce qu'il considère comme une arnaque.

Pour ce mouvement citoyen, sa suppression ne tient qu’à leur volonté.

"Nous maintenons l’exigence de la suppression totale et immédiate de RAM, du remboursement à chaque Congolais des crédits indûment prélevés depuis septembre 2020, et de l’établissement de toutes les responsabilités dans la mise en place de RAM et l’utilisation aussi bien des fonds générés que des données personnelles des abonnés", renseigne ce document.

Et de marteler: "Nous appelons les Congolaises et les Congolais à rester mobilisés jusqu’à la satisfaction complète de ces exigences".