Retour de Atou Matubuana au Kongo-Central : le vice-gouverneur s'oppose à J.C Vuemba et s'en remet au chef de l'État !

Catégorie
Image
Atou Matubuana, ex- gouverneur du Kongo-Central
Atou Matubuana, ex- gouverneur du Kongo-Central

Par la rédaction

La polémique est loin de toucher à son terme, suite à la réhabilitation du gouverneur Atou Matubuana par le Conseil d'État, au Kongo central.

Indigné, le vice-gouverneur Justin Luemba écrit au président de l'assemblée provinciale suite à sa lettre d'accusé de réception à l'ordonnance du Conseil d'État réhabilitant Atou Matubuana.

" Je note et m'étonne que votre lettre d'accusé de réception prend acte de l'ordonnance pré- rappelé tout en faisant un commentaire", écrit-il avant de rajouter que " l’ordonnance circulant dans les réseaux sociaux, en son article 4, renseigne qu'elle ne sera notifiée qu'aux parties en cause. Or, ni vous, ni moi n'étions parties au procès devant le Conseil d'État en être notifié".

Ce dernier fait remarquer par ailleurs qu'il revient qu'au  président de la République,garant du bon fonctionnement des Institutions et de la bonne gouvernance ou tout au moins au vice-premier ministre de l'intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, d'en juger.

Pour lui, l'exercice de son intérim à la tête de la province du Kongo central procède de l'exécution d'un arrêt de la Cour constitutionnelle. Et que, souligne-t-il,  " les arrêts de la Cour constitutionnelle ne sont susceptibles d'aucun recours et sont immédiatement exécutoires. Ils sont obligatoires et s'imposent aux pouvoirs publics, à toutes les autorités administratives et juridictionnelles, civiles et militaires ainsi qu'aux particuliers".