Attaque rebelle à Bukavu : le caucus des députés et sénateurs du Sud-Kivu invitent le Gouvernement de la République à prendre au sérieux ces différentes alertes

Catégorie
Image
[Photo d'illustration]
[Photo d'illustration]

Par la rédaction

Le caucus des députés et sénateurs du Sud-Kivu se disent vivement préoccupés par l'incursion survenue dans la nuit de mardi à mercredi dans la ville de Bukavu. Ces parlementaires recommandent au gouvernement de prendre au sérieux ces différentes alertes.

" Les députés nationaux et sénateurs du Sud-Kivu recommandent au gouvernement de la République de prendre les différentes alertes au sérieux  dans la mesure où la structure de ces groupes et leurs objectifs ne sont pas connus", font-ils remarquer dans leur déclaration lue devant la presse.

En outre, ce caucus dit constater un déficit de coordination de la communication entre l'autorité politique et celle militaire sur ces événements. De ce fait, il  recommande au Gouvernement de la République, et ce, en toute urgence de retirer tous les militaires de tous les sites miniers notamment à Mwenga pour renforcer la capacité opérationnelle de notre armée au Sud-Kivu et de faire respecter les domaines de compétences entre l'état central et les provinces dans le secteur minier.

Ces parlementaires recommandent par ailleurs à l'exécutif national de mettre à la disposition des forces de défense et de sécurité du Sud-Kivu tous les moyens matériels et financiers requis pour faire face à toute éventualité. Aussi, poursuivent- ils, de procéder au recensement et à la prise en charge humanitaire de tous les déplacés de toutes les zones de conflit d'organiser leur sécurité.

Il sied de rappeler que le bilan de l'incursion fait état de 9 assaillants tués et 36 arrêtés. Les FARDC enregistrent 3 morts. Le gouverneur Théo Ngwabidji salue le retour du calme et appelle la population à collaborer avec les autorités.