Kasaï-Central : contrairement à l'Udps, le député Delly Sessanga ne confirme pas la présence des militaires Rwandais à Luiza

Catégorie
Image
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]
Les militaires des FARDC lors des opérations de traque des miliciens Kamuena Nsapu [Photo d'illustration]

Par Gabin K.

"Depuis un certain temps, le territoire de Luiza est envahi par des militaires qui sont à 99% des Rwandais". 

C'est avec ces mots que Simon-Pierre Kabakisa, président fédéral de l'UDPS/ Kasaï Central, a alerté sur la présence de ces soldats qui "ont érigé plusieurs barrières sur toute l'étendue du territoire de Luiza à travers ses secteurs; et qui "sont commandés par un général de la 6ème Région militaire qui serait aussi Rwandais et résidant à Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental".

A cause de cette présence militaire, la population, selon Simon-Pierre Kabakisa, vit dans une tracasserie indescriptible et ne sait à quel saint se vouer. Se constituant en porte-parole de cette population, Kabakisa a "demandé aux autorités d'intervenir en toute urgence pour que la paix règne à Luiza et que la population circule librement sans inquiétude avant que le pire n'arrive". 

Le président fédéral de l'UDPS/ Kasaï Central soupçonne qu'il puisse y avoir anguille sous roche.

Pour sa part, le député Delly Sessanga dément  formellement ces informations. «Revenu de LUIZA il y a deux semaines après un séjour de 10 jours au Kasaï central, je n’ai pas eu connaissance de la présence des militaires étrangers. La population est plutôt victime et se plaint des tracasseries des agents de l’ordre qui multiplient les barrages sur les routes», a déclaré l'élu de Luiza.