RDC: Modero Nsimba réconcilie militaires et civils à Moanda

Catégorie
Image
Le ministre du Tourisme, Modero Nsimba en mission de bons offices à Moanda
Le ministre du Tourisme, Modero Nsimba en mission de bons offices à Moanda

Par Gabin K.

C'est avec brio, et un brin d'honneur et de satisfaction, que Modero Nsimba, ministre du Tourisme, a accompli la mission de bons offices lui confiée par le gouvernement en vue de faire régner la cohabitation pacifique entre militaires en formation à la base de Kitona et population des villages environnant du territoire de Moanda.

Modero Nsimba s'est vu charger de cette mission à la suite des échauffourées entre militaires en formation et habitants du village Belatsola, à quelques 10Km de la base de Kitona. Lesquelles échauffourées ont causé mort d'hommes.  

Fort de son ancrage politique à Moanda, Modero Nsimba a réussi son pari d'apaiser les esprits surchauffés de ses concitoyens et de promouvoir le vivre-ensemble entre militaires et population civile.

Au-delà des mots, Modero Nsimba, fils du terroir, a, dans sa gibecière, prévu des vivres frais et secs, pagnes, des ustensiles et équipements utilitaires ainsi que d'autres cadeaux pour célébrer l'après enterrement hache de la guerre. Et ce, au grand bonheur de cette population qui n'a pas manqué de lui témoigner une sincère reconnaissance.

Après constat, en présences des autorités provinciales, militaires et du Chef du village, des dégâts causés par ces échauffourées, le ministre du Tourisme  remis aux 268 habitants du village Belatsola un lot important de 600 tôles galvanisées, en sus d'une enveloppe financière remise au Chef du village pour financer les travaux de réhabilitation urgente des habitations détruites. 

A cet effet, rappelons que le gouvernement a décidé de la prise en charge totale des obsèques du couple décédé à la suite de ces incidents déplorables. 

Climat de paix rétabli, pari gagné et mission accomplie  pour Modero Nsimba au nom et pour le compte du Gouvernement Sama Lukonde, de qui il a reçu mandat sur instructions du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.