Tournée Amani : “la paix et le pain marchent ensemble”, Kamerhe à la population de Kindu

Catégorie
Image
Vital Kamerhe en plein speech devant une foule immense à Kindu, province du Maniema
Vital Kamerhe en plein speech devant une foule immense à Kindu, province du Maniema

Par Edmond Izuba, Envoyé Spécial

En tournée pour la paix dans l'Est du pays, Vital Kamerhe a foulé le sol de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema. La province n'est pas en proie à l'insécurité, mais elle semble subir indirectement les conséquences des bruits de bottes de ses provinces voisines

«La ville de Kindu est au centre du Congo. Quand vous posez le compas sur votre feuille pour dessiner le cercle, le centre de gravité représente la ville de Kindu», a déclaré Vital Kamerhe. 

La ville devrait bénéficier des productions de toutes les provinces du pays si les routes nationales qui débouchent vers elle étaient opérationnelles. 

Pour celui qu'on a surnommé “Baba Wa Amani” depuis le début de cette tournée, les habitants de cette ville devraient pas souffrir autant. 

Kamerhe a déploré la carence des infrastructures sociales de base, le non accès à l'eau, à l'électricité, les soins de santé de qualité, etc. 

Il a précisé que sa tournée était beaucoup plus basée sur la paix tant souhaitée dans la partie Est, mais il ajoute que : «sans le pain, la paix ne signifierait rien» à l'exemple de la province du Maniema. 

«Maniema a de l'or exploité à fond par la société Banro... mais pourquoi la population n'en bénéficie pas de cette richesse ? Pourquoi les exploitants artisanaux ne se retrouvent ?», s'est-il interrogé. 

La création des emplois aurait découragé les jeunes de se faire recruter dans des groupes armés, chose que l'État n'arrive pas à satisfaire. Sur cette même lancée, Kamerhe a fustigé le nombre impressionnant des fonctionnaires de l'État qui sont restés Non Payés (N.P), et les autres Nouvelles Unités malgré leur carrière. 

Poussé à se prononcer sur certaines questions d'actualité brillante, Vital Kamerhe a précisé qu'il n'était pas venu pour parler de la politique. 

Il a salué l'accueil triomphal lui réserve par la population de Kindu.

Invitée à prendre la parole par acclamation de la foule, l'épouse de Vital Kamerhe, Hamida Chatur Kamerhe s'est félicitée aussi de l'accueil. Il a rappelé que le soutien de la population de Kindu durant l'emprisonnement de Kamerhe les avait vraiment marqué. 

La représente des associations des femmes de Kindu a remis, à titre symbolique à Vital Kamerhe, une bible et un drapeau du Congo. Elle a improvisé une courte prière pour qu'afin les promesses de Dieu s'accomplissent dans la vie de Kamerhe.  

Atterri à l'aéroport aux alentours de 14h30, heure locale, le président de l'UNC a parcouru avec la population qui était venue à son accueil, plus de trois kilomètres à pied avant de rejoindre la place “Tribune principale” de Kindu, lieu du meeting. Débuté à 16h30, ce meeting a pris fin à 17h40 sur une note de satisfaction de l'auditoire.

Étiquettes