RDC : La FEC plaide pour que ses membres soient représentés dans les Conseils d'administration des entreprises publiques

Catégorie
Image
Le Premier Ministre Sama Lukonde et une délégation de la FEC conduite par son président Albert Yuma, jeudi 08 décembre 2022
Le Premier Ministre Sama Lukonde et une délégation de la FEC conduite par son président Albert Yuma, jeudi 08 décembre 2022

Par G.T

Les questions liées aux bonnes relations entre le Gouvernement de la République et le secteur privé ont été au cœur d'une rencontre entre le Premier Ministre Sama Lukonde et une délégation de la Fédération des Entretiens du Congo au cours d'une réunion, ce jeudi 08 décembre, à la Primature.

Au sortir de cet échange, le Président de la FEC a noté que cette rencontre importante avec le Chef du Gouvernement était aussi une occasion pour lui soumettre les différentes doléances du patronat congolais. Deux préoccupations majeures ont fait l’objet des échanges notamment, celle liée au plaidoyer pour que les membres de la FEC soient aussi représentés dans les Conseils d’Administration des entreprises publiques selon les textes légaux et les relations privilégiées qui sont censées exister entre l’État, à travers son gouvernement, et le secteur privé, sans oublier les sujets sur le climat des affaires.

Selon Albert Yuma, la FEC a salué le sens d’écoute du Premier Ministre sur cette question. Car, il a promis qu’il va faire les plaidoyers, là où il faut. Concernant le climat des affaires, la FEC a évoqué la question liée aux spoliations foncières notamment celle dont est victime un de ses membres à savoir le groupe Texaf à travers la société UTEXAFRICA. Sur ce sujet aussi, le Premier Ministre a promis de s’impliquer pour des solutions appropriées. Ils ont aussi échangé sur le contrôle dans les entreprises notamment celles du secteur des télécommunications. Sur tous ces sujets, le Premier Ministre a promis de s’engager personnellement, selon le Président de la FEC. La prochaine rencontre entre le Chef du Gouvernement et la FEC est prévue dans une semaine, à en croire Albert Yuma Mulimbi.