Journée internationale de l'élimination de la pauvreté: un plaidoyer auprès du ministre de l’Agriculture pour le site maraîcher de Mokali à Kimbanseke

Catégorie
Image
Le Coordonnateur de l’ACVDP au cours de sa visite avec les maraîchers sur le site spolié de Mokali
Le Coordonnateur de l’ACVDP au cours de sa visite avec les maraîchers sur le site spolié de Mokali

Par Stella Ungaro 

A travers le globe, il a été célébré, le 17 octobre dernier, la Journée internationale de la lutte contre la pauvreté sous le thème: « Construire l’avenir ensemble. Mettons fin à la pauvreté persistante en respectant toutes les personnes et notre planète ».

A l’occasion de la célébration de cette journée, l’Action contre les violations des Droits des personnes vulnérables (ACVDP), membre de l’Action chrétienne pour la justice, l’égalité et le développement (ACJED) a visité le site spolié de Mokali. Plutôt que de courber l'échine, l'ACVDP, droite dans ses bottes, a levé l'option de mener un plaidoyer auprès du ministre de l’Agriculture pour rétablir dans leur droit, ces 
maraichers de la commune péri-urbaine de Kimbanseke, victimes de spoliation de leur espace agricole. Selon le Coordonnateur de cette structure, qui s'est confié à Opinion-info.cd., les auteurs de cette spoliation sont des hommes en uniforme, des juges et magistrats en complicité avec les Chefs coutumiers.

«En tant que detenteur d’obligations, nos organisations ACVDP vont s’adresser aux autorités après avoir observé et documenté sur la situation d’expropriation du site agro-pastoral qui existe depuis les années 1970 sous une forme de paysannat des maraichers de Mokali dans la commune de Kimbanseke victime de cette expropriation», a-t-il expliqué.

Il est important de faire savoir que l’Etat Congolais, dans le souci de sécuriser sa population en besoin alimentaire, avait aménagé les espaces  de 3 rivieres dont Mokali, Bono et Bangi en 1980. Des travaux y ont été executés par la Cooperation française dans le projet CECOMAF (Centre de produits maraichaires et fruitiers), réalisé avec le concours du du ministère de l’Agriculture et developpement rural, conformement à l’arreté 1440/0000159/80 du 04/09/1980.

Le Site/Centre est situé dans la commune de Kimbanseke à cheval entre les quartiers Kasa-Vubu, Wayi-way, Buma, Kibunda, avec une superficie embavable :650Ha.

Nombre de parcelles maraichaires : 2500 jardins.

Le site comprend 4 vallées : Mokali (950 parcelles maraicheres jardins), Malemba (220 parcelless maraichaires jardins), Bono (880 parcelles maraichaires jardins) et Bangi (440 parcelles maraichaires jardins)

Nombre d’exploitants: 3000 maraîchers qui nourrissent au moins 15 quartiers des communes de Kimbanseke et de la Nsele.

Étiquettes