MinÉtat-Budget : tête-à-tête Boji-Vera, le FMI salue le respect par la RDC du calendrier de soumission, pour la première fois

Catégorie
Image
Le ministre d'État chargé du budget (au milieu) et les représentants du FMI
Le ministre d'État chargé du budget (au milieu) et les représentants du FMI

Par Stella Ungaro

La délégation du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par Madame Mercedes VERA MARTIN,  a échangé ce jeudi 20 octobre avec le ministre du Budget, Aimé Boji Sangara assisté du vice-ministre, Elysé Bokumwana Maposo, à l'immeuble du Gouvernement.

En toile de fond, le processus ayant  concouru à l'élaboration du projet de loi de finances 2022, très salué par le FMI.

A ce sujet, le Fonds Monétaire International note plusieurs avancées,  pour la première fois,  dans chaque secteur de la vie nationale,  tant sur le plan des recettes domestiques que des dépenses d'investissement.

“ Nos échanges ont été centrés sur le processus du budget 2022, nous avons bien noté que c'est la première fois,  dans l'histoire de la RDC,  que le calendrier de soumission a été respecté.  Nous avons également eu des discussions sur les priorités du Gouvernement,  concernant les dépenses.  Nous reconnaissons,  à ce propos, que les projections des recettes,  cette fois-ci,  sont  plus réalistes que dans le passé.  Enfin,  nos échanges ont tourné autour du   contexte de la première Revue du programme FEC, que nous sommes en train de faire avancer ici à Kinshasa ”, a fait savoir  la  Cheffe  de mission du FMI,   madame Mercedes VERA MARTIN.

Ces prouesses du Gouvernement Sama Lukonde dans la mobilisation des recettes,  constatées et palpées par le FMI, comme,  à titre d'exemple,  dans l'augmentation des dépenses d'investissement,  rassurent  les partenaires financiers internationaux et  suscitent différents conseils pour maintenir cette dynamique et cette  discipline,  emplementée par le Minétat Aimé Boji.

“ Parmi les conseils du FMI, nous avons encouragé le Gouvernement Congolais,  à travers le Ministre d'État,  Ministre du Budget,  à  maintenir une  projection réaliste des recettes,  à avoir un budget qui reflète,  du côté des dépenses,   les engagements prioritaires,  à maîtriser les dépenses courantes,  aussi bien pour l'exercice 2022 qu'à moyen terme, mais aussi à avoir la capacité de géneration des recettes de l'espace fiscal,  afin d'augmenter les investissements publics qui sont nécessaires pour le développement du pays ”, a ajouté Madame Mercedes VERA MARTIN.

Au regard du projet de loi des finances 2022, le Fond Monétaire International (FMI) a exprimé toute sa satisfaction de voir le gestionnaire des dépenses publiques de l'État,  Aimé Boji SANGARA,  respecter,  non seulement le délai constitutionnel, mais aussi et surtout les innovations.

“ Nous félicitons le dépôt du projet de loi de finances 2022 à la l'Assemblée Nationale dans le délai constitutionnel,   dans un contexte de projection positive du cours des matières premières,  pour l'année prochaine.  Nous avons noté,  par ailleurs,  que les dépenses courantes maintiennent la tendance de croissance avec le type nominal, et nous observons une augmentation des investissements publics qui sont associés à une meilleure mobilisation des ressources domestiques.  Sans oublier,  enfin,  l'utilisation partiale des allocations des tiers vers le développement du pays”, a conclu Madame Mercedes VERA MARTIN.

Des garanties d'accompagnement ont été transmises par le FMI au gestionnaire du Budget,  Aimé BOJI, et ce partenaire international de la RDC a  garanti son soutien au  programme du Gouvernement Sama Lukonde,  qui  cadre  avec la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de garantir au peuple Congolais son bien-être.

Étiquettes