Probable dépôt de la loi sur la Congolité à l’AN : Olivier Kamitatu interpelle Félix Tshisekedi !

Catégorie
Image
olivier-kamitatu
olivier-kamitatu

Par G.T

La loi très controversée sur la Congolité défendue par l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani Muadiamvita va être déposée ce jeudi au bureau de l’assemblée nationale. L’ancien ministre du plan, Olivier Kamitatu, proche de Katumbi, a pour une énième fois fustigé une tentative visant à exclure les potentiels candidats à la présidentielle de 2023.   

« Félix, savez-vous quel est le seul moyen de mesurer combien vous aimez quelqu’un ?- Non.- C’est de le perdre ! », écrit-ilsur son compte twitter.

Dans le lot de réactions, l’on peut aussi noter celle de Me Lauren Onyemba, un des cadres de Ensemble pour la République. « Un plan politique visant l’exclusion de Moïse Katumbi des élections de 2023 confectionné déjà et porté par un député contre une promesse !Nous prenons la communauté tant nationale qu’internationale à témoin! »

C’est donc le député Nsingi Pululu, dissident du FCC aujourd’hui dans l’union sacrée, qui va défendre la fameuse loi au niveau de la chambre basse du Parlement.  Un autre son de cloche est cependant entendu du coté de l'UNC de Vital Kamerhe, le député Juvenal Munubo, très engagé dans l'union sacrée s'y oppose. 

La Constitution de la RDC stipule en son article 10 que « la nationalité congolaise est soit d’origine, soit d’acquisition ». Elle est d’origine si l’un ou les deux parents sont congolais. Noël Tshiani, ancien candidat à la présidentielle de 2018 veut faire modifier cette disposition. Il propose que le candidat à la présidence soit désormais « né de père et de mère congolais »