Malaise au sein de l'UDPS : Gecko Beya met tacitement en garde Kabund après l'arrestation d'un élément de la garde républicaine !

Catégorie
Image
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale
Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l'Assemblée nationale

Par G.T

Les violons ont du mal à s'accorder à l'UDPS après le spectacle désolant survenu, mercredi 12 janvier, dans la résidence de Jean-Marc Kabund. Gecko Beya, un des cadres influent de l'UDPS , ne cache pas son mécontentement à l'égard de la police commise à la garde du vice-président de l'Assemblée nationale.

Leader d'une structure de jeunes au sein de l'UDPS, Gecko Beya met sévèrement en garde les policiers commis à la garde de JM Kabund. C'est en même temps

une interpellation faite au vice-président de la chambre basse du Parlement, explique t-on dans ce rang.

Tout a commencé, mardi 11 janvier 2022, sur la route "Poids lourds". Le cortège de Jean-Marc Kabund s’est retrouvé bloqué au niveau de Baramoto. Pour cause : une voiture avec à bord un militaire de la GR avançait dans le sens contraire. « Ils se sont heurtés à la garde de Jean-Marc Kabund qui a conduit ce militaire à l’auditorat militaire ».

D'après plusieurs observateurs, cet incident met dès lors à nu les divergences au sein de l'UDPS. Que des frustrations. Ces événements interviennent alors qu'il y a peu les révélations d'un prétendu détournement a complètement éclaboussé la présidence de la République.