Démission-Kabund: le coup d'arrêt fatal !

Catégorie
Image
Jean-Marck Kabund accueilli à Kinshasa par la base de l'Udps
Jean-Marck Kabund accueilli à Kinshasa par la base de l'Udps

Par Stella Ungaro

Les prévisions n'ont pas vu arriver ce tsunami, qui fera peut-être des ravages sur son passage les jours à venir. 

En cet après midi du 14 janvier 2022, la scène politique congolaise a connu une forte agitation à la suite de l'annonce par Kabund, sur son compte tweeter sa démission au poste de 1er vice-président de l'Assemblée Nationale.

Les réseaux sociaux ont un impact considérable sur la masse. Certes, ils ne peuvent cependant en aucun cas remplacer les canaux officiels de l'administration publique, surtout pour une décision d'une telle ampleur, engageant toute une institution de la République, l'Assemblée Nationale. 

Tout le monde le sait, et personne ne peut le contredire, le tout puissant Kabund tenait mordicus à ce poste, la vice-présidence de l'Assemblée Nationale. Il suffit de constater son retour aux affaires après son éviction de la manière la plus humiliante sous le règne de Jeanine Mabunda.  

Au stade actuel des choses, le mieux à faire pour l'actuel homme fort de Kingabwa est de prendre son courage en mains et de saisir le président de l'Assemblée Nationale pour annoncer officiellement sa démission à travers une lettre. Cela aiderait à dissiper tout suspens.

Entre-temps, c'est la confusion qui règne actuellement dans les états-majors de l'Udps. Entre grincements des dents, pleurs et satisfaction dans le chef des combattants désormais entre deux camps, c'est le doute qui persiste quant à la tournure que les événements vont prendre incessamment. 

Car faut il le signaler, Jean Marc Kabund a annoncé une série d'actions à suivre après sa démission.

Qui vivra verra!