Élection du vice-gouverneur de Kinshasa: Gecoco Mulumba s'offre une victoire écrasante face au jeune Rabbi Nkulambe

Catégorie
Image
[Photo d'illustration]
[Photo d'illustration]

Par Gabin K.

Il était le grand favori de l'élection du vice-gouverneur de Kinshasa. Et, il a honoré son statut de la plus belle manière. Gecoco Mulumba de l'UDPS a remporté une écrasante victoire ce jour à l'Assemblée provinciale, préféré par 46 députés sur les 48 votants. Il passe désormais pour ce point d'appui dont a besoin le gouv' Ngobila pour matérialiser davantage sa vision de "Kin Bopeto". Le challenger de l'élu de Limete, Rabbi Nkulambe, a été quasi-inexistant, s'offrant une seule petite voix. Tous les autres candidats ont mangé la poussière: 0 vote favorable. 

Victoire sans suspens

La victoire de Gecoco Mulumba n'a surpris presque personne. Depuis son investiture comme porte-étendard de l'Union sacrée au scrutin, l'homme a fait une telle unanimité qu'un grand boulevard s'est tout de suite dressé devant lui pour le conduire droit vers l'Hôtel de ville de Kinshasa.

En plus, rien n'a semblé lui résister, fort de ses soutiens multiples au sein de l'UDPS: de la base au sommet en passant par les cadres et les élus. "Nous allons lui donner nos 12 voix", avait même déclaré publiquement Peter Kazadi, président du groupe parlementaire UDPS à l'Assemblée provinciale de Kinshasa.

Réputé d'être toujours proche et au service de la population, Gecoco Mulumba a, selon ses proches, été poussé à briguer le poste de vice-gouv' de Kinshasa par les "Bana Kin", reconnaissants de ses bienfaits qui ont toujours été d'un grand secours, au point de faire naître une "real love story" entre l'élu de la Limete et les Kinois. Fort de son ancrage dans la population, Mulumba est l'un des rares députés provinciaux de Kinshasa à se faire réélire en 2018, cette chambre législative ayant été renouvelée à 90%. Toujours en 2018, il a réussi à s'offrir le mandat de député national à Mont-Amba. 

Un exploit que très peu de politiciens ont réussi à Kinshasa. Ce n'est pas Peter Kazadi qui va le méconnaître. "Gecoco Mulumba est toujours poche de la population et la politique a besoin de pareille personne", avait-il dit au sujet de celui qui est désormais le vice-gouverneur de Kinshasa. Kazadi avait en plus estimé que la communion entre Gecoco et la population fera que celui-ci puisse "toujours se sentir redevable face à ses électeurs, car il y va de sa carrière politique".

"Son dévouement et son engagement dans la vision du Chef de l'Etat et aux idéaux de l'UDPS fait de Gérard Gecoco Mulumba un vaillant cheval de Troie. Pour s'être longtemps investi à satisfaire les doléances de la population sans attendre l'intervention des autorités compétentes, son nom est récité tel un chapelet à Kinshasa", avait commenté un autre cadre de l'UDPS, visiblement dithyrambique à l'endroit de celui qui passe pour le porte-étendard légitime de l'UDPS à l'élection du vice-gouverneur de Kinshasa.

Un duo fort à la tête de Kinshasa

Avant son élection, Gecoco Mulumba a jouit d'un soutien de taille de la part du gouv' Ngobila Gentiny, particulièrement enchanté de composer avec l'élu l'UDPS pour mener à bien sa vision de rendre Kinshasa clean. L'homme s'est toujours montré admirateur de la personne de Gecoco pour la passion dont ce dernier a toujours fait preuve quand il s'agit de développer des stratégies pour rendre à Kinshasa ses lettres de noblesse et lui faire revêtir de sa plus belle robe d'antan.