CENI - Enterinement des membres du FCC débauchés : Félix Kabange dénonce un forcing et y voit un tapis rouge pour des élections en 2023

Catégorie
Image
Félix Kabange, député national et ancien ministre de la santé
Félix Kabange, député national et ancien ministre de la santé

Par G.T

Les réactions des caciques restés fidèles à l'ex président Joseph Kabila n'ont pas tardé après l'enterinement par la chambre basse du parlement des membres du FCC débauchés à la CENI. 

Ancien ministre de la santé, Félix Kabange parle d'un énième forcing, qui se rajoute aux manœuvres décriées présentement. "Avec l'entérinement à l'assemblée nationale des membres du FCC déjà exclus, le forcing à la Ceni est consommé. 

Et de rajouter : "Une Ceni sans l'opposition, une majorité fabriquée, une cour constitutionnelle en violation de la constitution… tapis rouge pour des élections 2023"

Au total, trois délégués de l'Opposition ont été approuvés par la Chambre basse. Didi Manara, bien que radié du PPRD, son parti, et du FCC, son regroupement, pour s'être dit disposé à représenter l'Opposition dans le nouveau bureau de la CENI, a été désigné deuxième vice-président de la Centrale électorale. Quant à Agée Matembo et Jean Ilongo Tokole, ils ont respectivement été choisis pour être questeur et membre de la plénière dans la nouvelle configuration de la direction de la CENI.