CENI- 2023 : un groupe de parlementaire satisfait des avancées enregistrées par le bureau Kadima

Catégorie
Image
Un groupe de parlementaire après un tête-à-tête avec le bureau Kadima
Un groupe de parlementaire après un tête-à-tête avec le bureau Kadima

Par la rédaction

Kinshasa, Jeudi 2 juin 2022. Le 2e vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Didi MANARA LINGA, s'est entretenu avec un groupe d'élus nationaux conduits par Jean Lucien BUSSA TONGBA, par ailleurs ministre du Commerce extérieur.

Ce groupe de parlementaires parmi lesquels des représentants de la Coalition des démocrates (CODE), faisant partie de l’ « Union sacrée de la nation », a manifesté tout son soutien au processus électoral en cours dans le pays. 

Les hôtes du bureau de la Centrale électorale ont présenté chacun la situation de sa province à l'heure où les préparatifs relatives à ces échéances vont bon train et que la CENI met bout à bout une somme de détails dont dépend la réussite de ces consultations électorales de 2023.

« C'est nous qui avons sollicité de rencontrer le bureau de la Ceni. Nous sommes des élus nationaux qui représentent plusieurs provinces venus manifester tout notre soutien à cette institution en charge de l'organisation des scrutins dans notre pays. Nous avons donc pris l'engagement de l'accompagner durant toute cette période préélectorale au cours de laquelle elle se prépare à organiser les prochaines élections. Et nous attendons de la CENI qu'elle demeure impartiale, donc au milieu du village, sur l'ensemble du territoire national. De notre côté, nous nous préparons sérieusement et tout ce que nous attendons c'est le jour où la CENI va convoquer le peuple pour les consultations électorales. Et pour la circonstance, chacun de nous a présenté la situation actuelle de sa province en lien avec le processus électoral. C'était une occasion pour dire que la Ceni peut compter sur nous, étant donné qu'elle est l'émanation de l'Assemblée nationale », a indiqué, à l'issue de ces échanges, Georges KAZADI KABONGO, membre du Code.

Et de renchérir : « Ces échanges s'étant déroulés dans une atmosphère empreinte de cordialité, le bureau de la Ceni a prêté une oreille attentive à ce que chacun de nous a pu déclarer en vue d'en prendre la mesure de la situation réelle ».