Kinshasa: sur fonds propre, Jean-Marc Kabund fait sortir de terre un bâtiment scolaire moderne à Kisenso

Catégorie
Image
L'une des salles de classe de l'école EP1 Bikanga, réhabilitée par le 1er Vice président de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-à-Kabund
L'une des salles de classe de l'école EP1 Bikanga, réhabilitée par le 1er Vice président de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-à-Kabund

Par Gabin K.

Il y a eu une école Bikanga avant Kabund et une autre école Bikanga après Kabund. Motif: le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, dans sa peau de socialiste, doctrine apprise et héritée du Lider Maximo, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, y a fait construire un bâtiment scolaire moderne. Epris de générosité, et surtout soucieux de voir «les enfants des milieux reculés étudier dans les mêmes conditions que ceux de la Gombe», Kabund n’a pas lésiner sur les moyens pour financer entièrement et personnellement les travaux de construction de ce bâtiment scolaire, qui ont duré 3 mois. Ces travaux ont coûté 350.000 dollars et ont consisté à :

- la sécurisation du site de l’école par la construction d’un mur de clôture long de 355m linéaire ;
- l’amélioration des conditions d’étude des écoliers par la construction d’un bâtiment long de plus de 100m abritant 12 salles de classe d’une superficie de 60m2 par salle ;
- la construction d’un bâtiment administratif abritant 6 bureaux de 15m2 ainsi qu’une bibliothèque de 35m2 ;
- la construction des installations sanitaires en raison de 8 cabines de WC pour enfants et 2 cabines de WC pour adultes ainsi qu’une fosse septique d’une grande capacité avec les annexes ;
- au forage d’eau avec une capacité de stockage de 10.000 litres.

Travaux terminés, le moment était plus qu’indiqué pour procéder à l’inauguration de cette bâtisse… surtout que l’on est à 48 heures de la rentrée scolaire. A cet effet, le président ai de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, accompagné du Secrétaire général, des élus nationaux et provinciaux du parti présidentiel, ont investi le site de l’EP 1 et 2 Bikanga pour procéder à l’inauguration du nouveau bâtiment. Au cours de cette cérémonie, que du beau monde. Au nombre duquel députés nationaux et provinciaux des autres formations politiques, gouverneur de Kinshasa, différentes autorités du ministère de l’EPST…

Devant cette crème de personnalités, Kabund a fait comprendre que «ce bâtiment, je l’ai construit non parce que je vise un gain demain» moins encore «pour des raisons électoralistes». Il a insisté que «cette œuvre vient du fond de mon cœur. Je suis aujourd’hui Président ai de l’UDPS. Notre parti est socialiste. Je suis socialiste par conviction et je compte plus de deux décennies au sein de ce parti. Je ne pouvais que faire ça parce que c’est ça même ma raison d’être dans la classe politique». 

De l’avis du 1er vice-président de la Chambre basse, cette œuvre est l’expression concrète d’accompagnement et de soutien à la vision du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. «Cette vision, soutenue par le slogan devenu emblématique ‘‘Le Peuple d’abord’’. Ce slogan ne doit pas être creux. Pour nous, ce slogan est vivant et doit changer le pays. En tant que président du parti au pouvoir, je ne peux que donner le ton», a-t-il déclaré. Et d’expliquer: «j’ai choisi ce milieu parce que je veux passer une mission aux gouvernants. Nos enfants qui vivent dans des milieux reculés, dans des villages lointains, dans des communes urbano-rurales, ont le droit d’étudier dans de bonnes conditions. Ce n’est pas parce qu’ils sont dans ces milieux, qu’ils doivent étudier à même le sol, en dessous des rameaux. C’est inacceptable. Ces enfants-là doivent étudier dans les mêmes conditions que ceux de la Gombe. C’est ça le socialisme».  

Clair comme l’eau de la roche dans son discours de circonstance, Kabund n’a récolté qu’applaudissements, félicitations, encouragements. Les élèves, de leur part, n’ont eu des mots que pour remercier le président ai de l’UDPS qui a volé au secours de leur établissement entré dans un état de délabrement avancé à cause notamment des «intempéries et de ruissellement des eaux de la pluie», à la base de «l’écroulement des murs des classes» «Papa Jean-Marc Kabund, c’est Dieu qui vous a envoyé chez nous pour nous apporter un soulagement», ont dit les élèves de l’EP 1 et 2 Bikanga. Et de poursuivre: «Nous sommes reconnaissants pour votre implication personnelle dans la réalisation de ce projet de construction de nouveau bâtiment pour notre école. Que bon Dieu vous accompagne et vous accorde plein succès dans l’accomplissement de vos lourdes responsabilités».