Insécurité dans l'Est de la RDC : coincé jusqu'au dernier retranchement, le M23 confirme leur retrait des zones occupées

Catégorie
Image
Quelques rebelles répondent à l'appel lancé par les autorités provinciales pour leur réinsertion dans l'armée [ photo d'archives]
Quelques rebelles répondent à l'appel lancé par les autorités provinciales pour leur réinsertion dans l'armée [ photo d'archives]

Par Fadi Lendo

Dans un communiqué rendu public ce mardi 06 décembre, le M23 confirme son retrait des zones occupées. Signé par son porte- parole politique Lawrence Kanyuka, ladite note atteste aussi le maintien du cessez-le-feu.

Cette décision, faut-il signaler, intervient quelques jours après la décision ferme du Gouvernement congolais sur son refus de dialoguer avec le mouvement terroriste M23 et son isolement aux pourparlers de Nairobi III.

Il sied de rappeler que plusieurs organisations tant nationales qu'internationales sont déjà montés au créneau pour dénoncer d'un ton ferme les actes hostiles posés par le Rwanda sous couvert du M23. 

Après le massacre de Kishishe coûtant la vie de centaine des personnes, les USA, l'Union Européenne, la Russie ont appelé à une enquête sérieuse sur les auteurs de ces violences.