Agression rwandaise : le "Livre Blanc" doit servir de base pour les poursuites judiciaires contre les bourreaux ( Patrick Muyaya)

Catégorie
Image
Le ministre des Droits Humains, Albert Fabrice Puela lors de la présentation du Libre Blanc sur l'agression avérée de la RDC par le Rwanda
Le ministre des Droits Humains, Albert Fabrice Puela lors de la présentation du Libre Blanc sur l'agression avérée de la RDC par le Rwanda

Par la Rédaction

Le ministre des médias, Patrick Muyaya a pour une énième plaidé en faveur d'une justice pour les victimes des crimes commis par les rebelles avec l'appui du Rwanda notamment dans l'est de la RDC. Il l'a dit, ce vendredi 09 décembre, au cours de la présentation du "Livre Blanc sur l'agression avérée de la RDC par le Rwanda et les crimes internationaux commis dans ce contexte par les Forces Rwandaises de défense ( RDF) et le M23". 

Dans son speech, Patrick Muyaya, qui a co-animé la cérémonie avec le ministre des Droits Humains, Albert Fabrice Puela, a démontré toute l'importance de ce document qui vient dénoncer l'agression Rwandaise, apporter des preuves de différents crimes et exiger réparation des victimes. Le Ministre de la Communication et Médias a relevé les grands axes de ce livre blanc partant des crimes contre l'humanité, des crimes de guerres, des crimes économiques aux efforts pour le retour de la paix. 

"Ce livre blanc a pour objectif de : Dénoncer cette agression Rwandaise, faire la documentation des différents crimes et exiger réparation", a souligné le Porte-parole du Gouvernement.

Et d'ajouter : "Il y a des faits qui se produisent et pour lesquels nos experts sont sur le terrain pour analyser. Au moment venu, nous reviendrons vers vous pour vous informer", a-t-il ajouté

A son tour, le Ministre des Droits Humains, Albert Fabrice Puela a également démontré l'importance de la présentation officielle de ce livre blanc qui tombe la veille de la journée internationale des droits de l'homme. Il a dans la foulée plaidé pour un traitement égal de la communauté internationale en faveur de la population victime des guerres en RDC. "Si les hommes se valent, il est important que la communauté internationale réserve un traitement égal à la population congolaise comme en Ukraine", plaide-t-il.

Signalons que cette cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités politico- militaires, mais aussi administratives. Plusieurs diplomates accrédités en RDC ont également répondu présents.