Nyiragongo : grâce à un bouclage, la police récupère 8 armes AK47 et plusieurs armes blanches à Buhene

Catégorie
Image
Photo d'illustration : caissettes à munitions saisies par les forces de l'ordre lors d'une opération de coup d'arrêt d'un véhicule suspecté au départ sur la route Goma-Masisi
Photo d'illustration : caissettes à munitions saisies par les forces de l'ordre lors d'une opération de coup d'arrêt d'un véhicule suspecté au départ sur la route Goma-Masisi

Par Stella Ungaro

L'opinion garde encore en mémoire l'image du militaire tué après un lynchage par les jeunes leaders de Buhene à Nyirangongo.

A l'issue de cette mort tragique, les éléments de la Police Nationale Congolaise couplés à ceux des Forces Armées de la RDC ont pris d'assaut depuis les premières heures de ce jeudi 21 avril l'agglomération de Buhene, réputée comme pépinière de certains jeunes violents dont les actes répréhensibles impactent sur les habitants du territoire et de la ville de Goma, encerclée depuis la veille.

A l'issue d'un bouclage systématique dans ce coin, la police dit avoir mis la main sur 8 armes à feu de type AK47 et des chargeurs garnis de munitions, aux côtés d'autres armes blanches. Certains jeunes suspectés de faire partie de la bande "criminelle" du coin ont également été interpellés et devront répondre devant la justice militaire indique la source policière citée par nos confrères de la Radio Communautaire La Voix de Virunga.

Pour rappel, il y a quelques jours, des heurts ont éclaté dans cette partie de Goma entre les forces de sécurité et les jeunes armés. Un élément de l'armée loyaliste avait été tué, et près de cinq jeunes blessés par balles dont trois en commune de karisimbi en ville de Goma.

Par ce bouclage, les forces de sécurité ont ainsi répondu positivement à l'attente de plus d'un, de voir cette partie du territoire pacifiée et le démantèlement de la large bande des jeunes violents, se faisant passer pour des "hors la loi".