RDC : les avocates de la RDC et du Cameroun participent à la 1ère Édition de l'«AIFA», depuis ce jeudi à Kinshasa

Catégorie
Image
Me Joelle Kona Matadiwamba
Me Joelle Kona Matadiwamba

Par Gratis Makabi

La ville de Kinshasa accueille, depuis ce jeudi 12 août 2021, la première Édition du recyclage des Femmes avocats organisée par l'Alliance Internationale des Femmes Avocates (AIFA). Cette conférence est inscrite dans la droite ligne de l'apprentissage des nouveaux outils à intégrer dans le travail des praticiens des droits. Ces assises réunissent les Femmes Avocates de la République Démocratique du Congo et de la République sœur du Cameroun, membres de l'AIFA.

Dans une interview accordée à la rédaction d'opinion-info.cd, la présidente de l'AIFA/RDC, Me Joelle Kona Matadiwamba, a fait savoir que le choix porté sur la ville de Kinshasa est consécutif à son nombre important de barreaux et d'avocats que regorge la RDC par rapport au Cameroun.

Ces assises ont pour objectif de former praticiens de droits sur des questions d'actualité et des questions qui touchent à la vie de juristes chaque jour, notamment le droit OHADA d'autant plus qu'il couvre plus d'une vingtaine de pays africains; le management d'un cabinet d'avocats; le droit électoral compte tenu du contexte politique de l'heure.

«D'ici peu le pays va connaître les élections, et devant les recours et autres contentieux électoraux ce sont les avocats qui prennent parole», a-t-elle souligné.

Aussi, pendant cette période de COViD-19 beaucoup d'audiences se tiennent en visioconférence. Il faudrait qu'ici les avocates et avocats apprennent l'utilisation parfaite des outils numériques», a martelé Me Joëlle Kona. 

Me Joelle Kona Matadiwamba

Me Joëlle Kona s'est félicitée du travail qu'abat les avocates dans des barreaux. "Nous avons créé cette Alliance justement pour mettre ensemble toutes ces forces vives qui évoluent de manière isolée. Un ensemble où on y trouve des éléments utiles et capables", a renchéri la Présidente de l'AIFA/RDC.

Elle a, en outre, fait savoir que 130 avocats de la RDC et du Cameroun ont été inscrits à cette formation tout en respectant les mesures anticovid.

Ouvertes ce jeudi à Kinshasa, ces assises qui vont se poursuivre jusqu'à l'intérieur du pays, vont prendre fin ce vendredi 13 août 2021.