Placement et gestion du personnel par des services irréguliers : la ministre de l'emploi Claudine Ndusi met fin à ces pratiques

Catégorie
Image
La ministre du travail et prévoyance sociale, Claudine Ndusi
La ministre du travail et prévoyance sociale, Claudine Ndusi

La ministre de l'emploi, travail et Prévoyance sociale, Claudine Ndusi vient de prendre la circulaire n°002 portant interdiction provisoire d'exécuter toute activité de placement et de gestion du personnel par des services privés de placement sur toute l'étendue du territoire national.

Par cette circulaire, le ministre Ndusi porte à la connaissance du public, en général, des employeurs et travailleurs, en particulier, qu'il a été constaté l'existence des services privés de placement du personnel fonctionnant dans l'irrégularité, en violation des articles 3, 6 et 8 de l'arrêté ministériel n°047/2015 du 8 octobre 2015 modifiant et complétant l'arrêté ministériel n°12/062/08 du 18 septembre 2008 fixant les conditions d'ouverture, d'agrément et de fonctionnement des services  privés de placement ou de gestion du personnel en République démocratique du Congo.

 Il s'agit particulièrement des services privés de placement non reconnus par l'Office national de l'emploi, ONEM.

Ci-dessous l'intégralité de la liste des services privés interdit provisoirement de fonctionner.

Cette décision intervient après avoir effectué moultes descentes sur le terrain pour se rendre compte des conditions de travail des Congolais dans les entreprises privées, notamment le secteur du commerce. Il sied de souligner que la ministre Ndusi a bravé la peur pour descendre au Nord-Kivu, province sous état de siège , où elle  a personnellement supervisé la campagne de paiement de la pension de retraite pour le dernier trimestre de 2021 aux bénéficiaires, veuves et orphelins des pensionnés.

C'est avec raison que Claudine Ndusi est plébiscitée par le sondage les Points parmi les meilleurs ministres Warriors de Sama Lukonde.