Vingt ans après le double attentat aux États-Unis : la construction des nouvelles tours symbolise la renaissance à New-York !

Catégorie
Image
Vu de loin de la tour "World Trade Center" et tant d'autres bâtiments de New-York.
Vu de loin de la tour "World Trade Center" et tant d'autres bâtiments de New-York.

Par Gratis Makabi

Vingt ans après les attentats du World Trade Center déroulés le 11 septembre 2001 à New-York, aux États-Unis, la vie a repris sur le site et l'architecture des nouveaux lieux n'y est pas étranger.

La construction des nouvelles tours sur le lieu du drame entend symboliser la renaissance après la mort, une façon de se tourner vers l’avenir après un drame sans précédent. Et en contemplant le lieu, nul doute que le poumon économique de New York n’est pas mort, bien au contraire.

Le One World Trade Center, le gratte-ciel qui a remplacé les tours jumelles a été inauguré en 2014 après le lancement du projet en 2005. Le plus haut bâtiment des États-Unis a été appelé autrefois "la Freedom Tower" est de 541m, 104 étages, est transpercée par les rayons du soleil qui lui donnent un aspect hors du commun.

Dans ce gratte-ciel, de nouvelles normes de sécurité ont été mises en place pour évacuer, que ce soit au niveau des escaliers ou des ascenseurs, mais aussi au niveau de la base du bâtiment, un carré de 63 mètres de côté, un peu surélevé par rapport au niveau du sol pour éviter toute attaque à la voiture-bélier. Le cœur de la tour est également différent des tours détruites puisque le béton y a été renforcé. Sa base est en métal et en béton armé. Le One World Trade Center a pour objectif de pouvoir être évacué en une heure maximum.

Il sied de rappeler que le 11 septembre 2001, deux avions de ligne ont percuté les tours jumelles dans une attaque menée par des terroristes d’al-Qaïda. Près de 3 000 personnes sont péris ce jour-là dans ce qui est considéré comme l’attentat terroriste le plus sanglant de l’Histoire.